Kazakhgate: la majorité refuse le consensus sur la présidence de Delpérée

Kazakhgate: la majorité refuse le consensus sur la présidence de Delpérée

Le député Open Vld Vincent Van Quickenborne a refusé de se rallier à un consensus sur la seule candidature de Francis Delpérée (cdH) à la présidence de la commission d'enquête parlementaire sur le Kazakhgate. Il a évoqué des motifs d'impartialité.2 réactions


Kazakhgate: Maingain pourrait siéger sur le quota du PS

Kazakhgate: Maingain pourrait siéger sur le quota du PS

La commission de la justice de la Chambre a approuvé mardi à l'unanimité la mise sur pied d'une commission d'enquête sur le Kazakhgate qui exclut, en vertu d'un amendement déposé par la majorité, les petits partis, et notamment a priori l'auteur principal de la proposition de création de cette commission, le député Olivier Maingain, président de DéFI, que le PS pourrait toutefois intégrer sur son quota.22 réactions


Kazakhgate: Il n'y a pas eu de rapport sollicitant l'autorisation du procureur général

Kazakhgate: Il n'y a pas eu de rapport sollicitant l'autorisation du procureur général

L'avocat général qui a conclu la transaction pénale dans le dossier du milliardaire Patokh Chodiev n'a pas adressé de rapport au procureur général de Bruxelles sollicitant son accord, est-il ressorti d'une réponse fournie par le ministre de la Justice, Koen Geens, aux députés Georges Gilkinet (Ecolo), Eric Massin (PS), Olivier Maingain (DéFI) et Marco Van Hees (PTB). D'après le procureur général, une telle formalité n'était pas nécessaire dans ce cas.2 réactions


Offensive linguistique des nationalistes flamands à Bruxelles

Offensive linguistique des nationalistes flamands à Bruxelles

Les deux partis nationalistes flamands ont pris mardi des initiatives visant la législation linguistique à Bruxelles. La N-VA demande la suspension du bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, Olivier Maingain, également président de DéFI.39 réactions


Affaire Chodiev : DéFI, Ecolo-Groen, PS et cdH réclament une commission d'enquête

Affaire Chodiev : DéFI, Ecolo-Groen, PS et cdH réclament une commission d'enquête

Le président de DéFI Olivier Maingain a redéposé sa proposition d'une commission d'enquête parlementaire vouée à l'affaire Chodiev, indiquait lundi Le Soir. Ecolo et Groen ont eux aussi réclamé lundi, au terme de leurs bureaux de parti, la mise sur pied d'une telle commission. Les socialistes francophones, ainsi que le cdH, soutiennent l'idée.13 réactions


Vif incident à l'heure du JT à la Chambre

Vif incident à l'heure du JT à la Chambre

Un vif incident est intervenu lundi soir à la Chambre quand le premier ministre Charles Michel est monté prestement à la tribune de la Chambre à l'heure des journaux télévisés pour donner une réplique alors que l'ensemble des députés ne s'étaient pas encore exprimés dans le débat sur la déclaration de politique générale.26 réactions


Charles Michel appelle la majorité à surmonter ses divisions

Charles Michel appelle la majorité à surmonter ses divisions

Le Premier ministre Charles Michel a appelé jeudi la majorité suédoise à surmonter ses divisions à l'heure où le gouvernement n'est toujours pas parvenu à approuver son budget ni à conclure un accord sur les réformes qu'il entend mener.11 réactions


Pour Maingain, il faut se réapproprier et reconstruire une puissance industrielle européenne

Pour Maingain, il faut se réapproprier et reconstruire une puissance industrielle européenne

L'Union européenne doit se réapproprier des secteurs d'activité industrielle qui seront porteurs d'avenir et déterminer dans quel domaine d'activité industrielle le vieux continent peut reprendre une part dominante, a affirmé dimanche le président de DéFI, clôturant le congrès de rentrée de son parti auquel ont pris part plus de deux cents militants.18 réactions


Pas question d'une "alliance du centre", mais des questions émergent...

Pas question d'une "alliance du centre", mais des questions émergent...

L'idée d'une alliance des partis du centre a été démentie de tout côté lundi. L'évolution du paysage politique francophone, bouleversé après les élections de juin 2014 et l'émergence d'une coalition suédoise à l'échelon fédéral, avec le seul MR au pouvoir, pousse pourtant certains à s'interroger sur l'avenir du centre politique.10 réactions


Maingain : "Charles Michel est en train de préparer le confédéralisme"

Maingain : "Charles Michel est en train de préparer le confédéralisme"

"Par son obstination anti-francophone, Charles Michel est en train de préparer le confédéralisme, l'antichambre du séparatisme, tant souhaité par son partenaire privilégié la N-VA. Charles Michel n'assume plus son rôle fédérateur de Premier ministre", a estimé jeudi le président de DéFI Olivier Maingain.30 réactions


Ledoux salue la "décision sage" de Galant: "La sérénité va pouvoir revenir"

Ledoux salue la "décision sage" de Galant: "La sérénité va pouvoir revenir"

L'ex-patron du SPF Mobilité Laurent Ledoux, dont le conflit ouvert avec sa ministre de tutelle a conduit à leur démission à tous les deux, a salué vendredi "la décision sage" de Jacqueline Galant, qui a présenté sa démission au roi vendredi matin. "Je la remercie d'avoir pris ses responsabilités", a-t-il commenté.28 réactions


Olivier Maingain : "Moi, ministre de la Culture ? Quand on veut !"

Olivier Maingain : "Moi, ministre de la Culture ? Quand on veut !"

L'inamovible président de DéFI (ex-FDF) veut extirper son parti de son carcan bruxellois. Aux Wallons, Olivier Maingain veut se présenter à la fois comme ultime rempart contre l'impérialisme flamand et comme probe apôtre de la bonne gouvernance, avec les communales de 2018 et les régionales de 2019 comme "moment de vérité ".6 réactions


"Les choix budgétaires menacent le coeur même de l'Etat"

"Les choix budgétaires menacent le coeur même de l'Etat"

"L'insécurité à Bruxelles ne relève pas de la responsabilité des zones de police locale mais est le résultat d'années de désinvestissements dans la police fédérale, et de vos choix avec la N-VA", a estimé mercredi à la Chambre le président de DéFI Olivier Maingain à l'adresse singulière du MR.7 réactions



Les FDF amorcent "un redéploiement ambitieux" du parti

Les FDF amorcent "un redéploiement ambitieux" du parti

Les FDF se choisiront un nouveau nom le 13 novembre, a annoncé dimanche le président, Olivier Maingain. D'ici là un débat commencera dans les sections du parti. Les amarantes entendent investir le terrain du libéralisme social sans pour autant oublier le combat en faveur des droits des francophones, à l'origine de la création du FDF il y a un demi-siècle.7 réactions


Le FDF s'apprête à abandonner le mot "francophone"

Le FDF s'apprête à abandonner le mot "francophone"

Le président des FDF, Olivier Maingain, a levé vendredi un petit coin du voile sur la proposition de nouveau nom du parti amarante qu'il présentera dimanche lors du "grand rassemblement de la rentrée politique" organisé dans sa commune, Woluwe-Saint-Lambert, laissant entendre que le mot "francophone" n'y figurerait sans doute plus.15 réactions


Le FDF réfléchit à un nouveau sigle

Le FDF réfléchit à un nouveau sigle

Les FDF ont entamé le chemin qui devrait mener à la définition d'un nouveau sigle et une nouvelle signification du nom du parti en envoyant à leurs membres un courrier les invitant à prendre le temps de répondre, d'ici le 30 août prochain, à un questionnaire à ce sujet.8 réactions


Le FDF ne miserait plus sur le F de francophone

Le FDF ne miserait plus sur le F de francophone

Olivier Maingain l'avait annoncé au Vif/ L'Express (dans notre édition du 12 février 2015) : son parti pourrait changer de nom dans la foulée de sa réélection à la présidence. La réflexion est bel et bien entamée. 9 réactions


Sans concurrence, l'archer politique Reynders tire à tout va

Sans concurrence, l'archer politique Reynders tire à tout va

Thierry Fiorilli - Depuis le retrait sous sa tente de Philippe Moureaux, et malgré les très récurrents coups d'éclat d'Olivier Maingain, Didier Reynders ne souffre plus guère de concurrence au tournoi des meilleurs archers politiques du royaume.16 réactions


"La N-VA, c'est chanteurs le week-end et maître-chanteurs la semaine"

"La N-VA, c'est chanteurs le week-end et maître-chanteurs la semaine"

"La N-VA, c'est chanteurs le week-end et maître-chanteurs la semaine en politique. Qu'ils restent ce qu'ils sont, il n'y a que Charles Michel qui a cru qu'il allait dompter ce parti", a affirmé dimanche le président des FDF Olivier Maingain, interrogé par RTL-Tvi, au terme de son JT de la mi-journée, au sujet de la participation de mandataires N-VA, il y a quelques jours, à la "Vlaams-Nationaal Zangfeest".24 réactions