Maingain veut l'inéligibilité pour les politiques qui fautent lourdement

Maingain veut l'inéligibilité pour les politiques qui fautent lourdement

Le président de DéFI, Olivier Maingain, souhaite des "sanctions incompressibles", sous forme d'inéligibilité, pour les hommes politiques qui mettent en place des systèmes comme celui en vigueur au sein de Publifin, a-t-il indiqué lundi matin au micro de La Première de la RTBF.

Le En marche! belge avance...

Le En marche! belge avance...

La création d'un mouvement à la En Marche ! en Belgique, révélée par Le Vif/L'Express du 28 avril dernier, est-elle un "fantasme médiatique" comme ironise le ministre bruxellois Didier Gosuin (DéFI) ? Pas du tout.

Rififi entre Maingain et Mayeur

Rififi entre Maingain et Mayeur

Le président de DéFI Olivier Maingain et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur ont affiché samedi une grille de lecture sensiblement différente de l'historique des indemnités pour les mandats publics exercés chez Vivaqua, opérateur public de l'eau en Région bruxelloise.

"Face à Bart De Wever, Charles Michel a renoncé à la volonté des pères du libéralisme"

"Face à Bart De Wever, Charles Michel a renoncé à la volonté des pères du libéralisme"

"Charles Michel n'a même plus la volonté des pères du libéralisme qui savaient que le pouvoir judiciaire est l'ultime garant de la dignité humaine, des libertés et des droits fondamentaux", a indiqué dimanche à Charleroi le président de DéFI Olivier Maingain en clôture d'une semaine marquée par une vive polémique sur les fondements de l'Etat de droit, suscitée par la N-VA.

Kazakhgate: Maingain pourrait siéger sur le quota du PS

Kazakhgate: Maingain pourrait siéger sur le quota du PS

La commission de la justice de la Chambre a approuvé mardi à l'unanimité la mise sur pied d'une commission d'enquête sur le Kazakhgate qui exclut, en vertu d'un amendement déposé par la majorité, les petits partis, et notamment a priori l'auteur principal de la proposition de création de cette commission, le député Olivier Maingain, président de DéFI, que le PS pourrait toutefois intégrer sur son quota.

Kazakhgate: Il n'y a pas eu de rapport sollicitant l'autorisation du procureur général

Kazakhgate: Il n'y a pas eu de rapport sollicitant l'autorisation du procureur général

L'avocat général qui a conclu la transaction pénale dans le dossier du milliardaire Patokh Chodiev n'a pas adressé de rapport au procureur général de Bruxelles sollicitant son accord, est-il ressorti d'une réponse fournie par le ministre de la Justice, Koen Geens, aux députés Georges Gilkinet (Ecolo), Eric Massin (PS), Olivier Maingain (DéFI) et Marco Van Hees (PTB). D'après le procureur général, une telle formalité n'était pas nécessaire dans ce cas.

Offensive linguistique des nationalistes flamands à Bruxelles

Offensive linguistique des nationalistes flamands à Bruxelles

Les deux partis nationalistes flamands ont pris mardi des initiatives visant la législation linguistique à Bruxelles. La N-VA demande la suspension du bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, Olivier Maingain, également président de DéFI.

Affaire Chodiev : DéFI, Ecolo-Groen, PS et cdH réclament une commission d'enquête

Affaire Chodiev : DéFI, Ecolo-Groen, PS et cdH réclament une commission d'enquête

Le président de DéFI Olivier Maingain a redéposé sa proposition d'une commission d'enquête parlementaire vouée à l'affaire Chodiev, indiquait lundi Le Soir. Ecolo et Groen ont eux aussi réclamé lundi, au terme de leurs bureaux de parti, la mise sur pied d'une telle commission. Les socialistes francophones, ainsi que le cdH, soutiennent l'idée.

Vif incident à l'heure du JT à la Chambre

Vif incident à l'heure du JT à la Chambre

Un vif incident est intervenu lundi soir à la Chambre quand le premier ministre Charles Michel est monté prestement à la tribune de la Chambre à l'heure des journaux télévisés pour donner une réplique alors que l'ensemble des députés ne s'étaient pas encore exprimés dans le débat sur la déclaration de politique générale.

Charles Michel appelle la majorité à surmonter ses divisions

Charles Michel appelle la majorité à surmonter ses divisions

Le Premier ministre Charles Michel a appelé jeudi la majorité suédoise à surmonter ses divisions à l'heure où le gouvernement n'est toujours pas parvenu à approuver son budget ni à conclure un accord sur les réformes qu'il entend mener.

Pour Maingain, il faut se réapproprier et reconstruire une puissance industrielle européenne

Pour Maingain, il faut se réapproprier et reconstruire une puissance industrielle européenne

L'Union européenne doit se réapproprier des secteurs d'activité industrielle qui seront porteurs d'avenir et déterminer dans quel domaine d'activité industrielle le vieux continent peut reprendre une part dominante, a affirmé dimanche le président de DéFI, clôturant le congrès de rentrée de son parti auquel ont pris part plus de deux cents militants.

Pas question d'une "alliance du centre", mais des questions émergent...

Pas question d'une "alliance du centre", mais des questions émergent...

L'idée d'une alliance des partis du centre a été démentie de tout côté lundi. L'évolution du paysage politique francophone, bouleversé après les élections de juin 2014 et l'émergence d'une coalition suédoise à l'échelon fédéral, avec le seul MR au pouvoir, pousse pourtant certains à s'interroger sur l'avenir du centre politique.

Maingain : "Charles Michel est en train de préparer le confédéralisme"

Maingain : "Charles Michel est en train de préparer le confédéralisme"

"Par son obstination anti-francophone, Charles Michel est en train de préparer le confédéralisme, l'antichambre du séparatisme, tant souhaité par son partenaire privilégié la N-VA. Charles Michel n'assume plus son rôle fédérateur de Premier ministre", a estimé jeudi le président de DéFI Olivier Maingain.

Ledoux salue la "décision sage" de Galant: "La sérénité va pouvoir revenir"

Ledoux salue la "décision sage" de Galant: "La sérénité va pouvoir revenir"

L'ex-patron du SPF Mobilité Laurent Ledoux, dont le conflit ouvert avec sa ministre de tutelle a conduit à leur démission à tous les deux, a salué vendredi "la décision sage" de Jacqueline Galant, qui a présenté sa démission au roi vendredi matin. "Je la remercie d'avoir pris ses responsabilités", a-t-il commenté.

Olivier Maingain : "Moi, ministre de la Culture ? Quand on veut !"

Olivier Maingain : "Moi, ministre de la Culture ? Quand on veut !"

L'inamovible président de DéFI (ex-FDF) veut extirper son parti de son carcan bruxellois. Aux Wallons, Olivier Maingain veut se présenter à la fois comme ultime rempart contre l'impérialisme flamand et comme probe apôtre de la bonne gouvernance, avec les communales de 2018 et les régionales de 2019 comme "moment de vérité ".

"Les choix budgétaires menacent le coeur même de l'Etat"

"Les choix budgétaires menacent le coeur même de l'Etat"

"L'insécurité à Bruxelles ne relève pas de la responsabilité des zones de police locale mais est le résultat d'années de désinvestissements dans la police fédérale, et de vos choix avec la N-VA", a estimé mercredi à la Chambre le président de DéFI Olivier Maingain à l'adresse singulière du MR.