1er mai : La flexibilité opprime, les droits sociaux affranchissent

1er mai : La flexibilité opprime, les droits sociaux affranchissent

Carte blanche - Le 1er mai, les discours s'enchainent, les bières coulent et les travailleurs profitent d'un jour de congé. Le MR se félicitera des mesures gouvernementales et le PS, nostalgique, pleurera son opposition et son coeur qui saigne. Alors, les jeunes préparent l'avenir. Eux, qui ont encore toutes les idées et l'espoir d'un meilleur lendemain.20 réactions