Tout sur Palais d'Egmont

Face à l'augmentation récente des hospitalisations due au Covid-19, un nouveau comité de concertation est convoqué ce mercredi matin à 09h00 au palais d'Egmont à Bruxelles, soit cinq petits jours après le précédent. De nombreuses hypothèses sont sur la table, allant du confinement strict à des mesures plus "light" destinées à réduire l'augmentation des contaminations qui pourraient conduire à une troisième vague de l'épidémie.

Une semaine après avoir reçu la "douche froide", le comité de concertation se réunit à nouveau ce vendredi à 14h00 afin de réévaluer la situation épidémique belge et décider d'éventuels assouplissements des mesures sanitaires. Les chiffres des hospitalisations n'ont certes pas explosé, mais ils sont en augmentation. Ce contexte complexifie dès lors la résolution de l'équation.

Les négociateurs des sept partis de la "Vivaldi" reprenaient leurs travaux ce dimanche à 10h au Palais d'Egmont, à Bruxelles. Leur espoir reste de conclure un accord gouvernemental pour ce lundi, jour où les formateurs Paul Magnette (PS) et Alexander De Croo (Open Vld) doivent faire rapport au Roi.

Les négociateurs pour la formation du nouveau gouvernement fédéral ont repris leurs travaux samedi vers 10h30 au Palais d'Egmont, à Bruxelles, en abordant les dossiers parmi les plus sensibles. Dans le casting qu'ils espèrent pouvoir trancher avant lundi matin, l'actuelle Première ministre, Sophie Wilmès, pourrait prendre le poste de vice-Première ministre MR, a-t-elle confié à la VRT.

Le Conseil national de Sécurité (CNS) se réunira une nouvelle fois jeudi, au Palais d'Egmont, à partir de 09h00, pour adapter le dispositif à l'évolution de la pandémie dont des signes de rebond sont perceptibles depuis plusieurs jours, en Belgique, comme à l'étranger.

Les participants au Comité de concertation sont arrivés au Palais d'Egmont, a constaté Belga dimanche peu avant 10h00. Le comité discutera des causes de l'évolution des infections par le Covid-19 dans chaque partie du pays.

"Une découverte à tous les étages, à tous les niveaux", a lancé mercredi le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin, pour décrire son arrivée à la tête de ces deux départements fédéraux, le 30 novembre dernier, comme successeur de Didier Reynders - pour l'essentiel de ces compétences -, peu avant le départ du vice-Premier ministre MR pour la Commission européenne.

Une bonne centaine de manifestants issus de la diaspora ont exprimé mardi midi leur hostilité au président congolais Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, au premier jour de sa visite en Belgique, en se rassemblant bruyamment mais sans incident notable à proximité du Palais d'Egmont à Bruxelles où il a rencontré les principaux ministres du gouvernement, a constaté l'agence Belga.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, a accueilli lundi à Bruxelles ses homologues du groupe Vendôme pour discuter notamment de la lutte contre les discours de haine publiés sur Internet et de l'approche à définir à l'égard des djihadistes étrangers (les "Foreign Terrorist Fighters", FTF) qui se trouvent en Syrie.

L'Europe est une puissance spatiale en devenir, qui doit gagner son autonomie, a affirmé mardi à Bruxelles la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et de sécurité, Federica Mogherini, qui a aussi plaidé pour la poursuite des investissements dans ce secteur.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) ambitionne de réduire la part de diamants de conflit dans le monde à zéro, a-t-il expliqué lors de l'African Diamond Conference qui se tient mardi à Bruxelles. Pour atteindre cet objectif, il entend collaborer étroitement avec les organisations régionales africaines.