Tout sur Pascal Delwit

Pascal Delwit, politologue de l'ULB, corrobore la dégringolade en étudiant 692 élections intervenues dans 32 Etats européens entre 1870 et 2019. "Il y a peu d'indices nous faisant penser qu'une résurgence ou des changement majeurs sont en cours, analyse-t-il.

Le Premier ministre sortant Mark Rutte, dont le parti est favori des législatives du 17 mars, souhaite diriger la future coalition gouvernementale. Ce serait la quatrième... Mais, sous son "règne", les Pays-Bas ont-ils perdu un certain sens de la collectivité?

A quel sport vouent-ils une véritable passion ? Pourquoi ? Depuis quand ? Et avec quel impact sur leur vie, privée comme professionnelle ? Cette semaine : le politologue de l'ULB Pascal Delwit se souvient de son enfance footballistique et raconte sa découverte plus récente de la course à pied. Du stade au marathon, avec toujours avec le souci de comprendre et d'étudier.

Libéraux et humanistes attaquent vertement les écologistes dans l'affaire Mawda, comme ce fut le cas tout au long du Kazakhgate ou après le scandale Veviba. Le parti dérange. Clairement.

Les partenaires de la suédoise fédérale sont prêts à repartir pour une deuxième législature ensemble. Le chemin menant à une reconduction reste pourtant semé d'embûches. Et si cela était moins évident qu'il n'y paraît ?

Le PTB veut-il exercer le pouvoir ? En est-il capable ? La première question trouble les pensées de ses dirigeants comme de ses adversaires. La seconde ne se pose nulle part, tant sa réponse est évidente : le Parti des travailleurs de Belgique n'est pas prêt. Mais il se prépare...

"Marine Le Pen ne s'est pas projetée dans le débat de ce mercredi soir en tant que future présidente et si les lignes ont bougé, ce que je ne pense pas, ce serait plutôt en faveur d'Emmanuel Macron", a analysé Pascal Delwit, politologue à l'ULB, au terme du duel télévisé brutal qui a opposé mercredi soir les 2 candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle française.