Le CETA s'invite au Parlement germanophone

Le CETA s'invite au Parlement germanophone

Le CETA s'est invité au Parlement germanophone ce lundi soir. Alors que le 28 octobre dernier la Communauté germanophone a donné son feu vert à la signature du traité de libre-échange avec le Canada, Oliver Paasch est revenu, lors de la séance plénière, sur ce traité qui a défrayé la chronique avant d'être finalement signé par les 28 états membres de l'UE.8 réactions









Connaissez-vous le Belgorient ?

Connaissez-vous le Belgorient ?

La Communauté germanophone entend récupérer de nouvelles compétences exercées actuellement par la Wallonie dont elle fait partie.



Karl-Heinz Lambertz : il est temps de passer à "une Belgique à quatre"

Karl-Heinz Lambertz : il est temps de passer à "une Belgique à quatre"

Les germanophones de Belgique dont l'autonomie ne cesse de croître depuis la création de son conseil culturel en 1973 attendent de pouvoir prendre langue avec la Région wallonne afin de pouvoir mieux encore s'affirmer dans le cadre d'une Belgique à quatre entités fédérées.



Une Belgique à quatre ? Flahaut n'en veut pas

Une Belgique à quatre ? Flahaut n'en veut pas

André Flahaut n'est pas favorable à la Communauté germanophone comme quatrième Région. Son avenir se trouve plutôt dans la conclusion d'accords de coopération avec les autres entités, estime-t-il.




"N'oubliez pas les Germanophones"

"N'oubliez pas les Germanophones"

Les Germanophones de Belgique fêtaient ce lundi le trentième anniversaire de la création de leur Communauté, dans le paysage fédéral belge. L'occasion pour leur président Karl-Heinz Lambertz de se rappeler à la mémoire des négociateurs qui planchent actuellement sur l'avenir de la Belgique.