Tout sur Ravel

Le ministre wallon de la Mobilité et des Travaux publics Carlo Di Antonio (cdH) vient de signer une série de baux emphytéotiques entre la Wallonie et la SNCB, permettant notamment à la Région de disposer de l'assiette des anciennes lignes de chemins de fer Renaix - Frasnes-lez-Anvaing; Cuesmes - Fauroeulx et Clabecq - Braine l'Alleud afin de les aménager en voies vertes.

Le ministre Maxime Prévot veut doper le budget pour les voies lentes. Il entend augmenter les moyens pour améliorer le maillage du Ravel. Les enjeux sont touristiques, mais aussi sociaux et économiques, peut-on lire jeudi dans le journal Le Soir.

Le ministre wallon du Tourisme s'empare du potentiel que représentent les 1 300 kilomètres du RAVeL et veut promotionner cet outil unique en Europe. Qui a coûté plus de 100 millions d'euros depuis 2002, sans rapporter grand-chose.