Avec la crise du coronavirus, les habitudes de vacances de nombreux Belges ont fait le choix de vacances locales. Cela doit permettre de repenser le tourisme wallon et particulièrement ardennais de manière durable et moderne. Sans tabou.

On se souvient des coups de gueule poussés par le général de Gaulle contre ce qu'il appelait " le régime des partis ", ces partis dont l'omnipuissance plongeait la République dans l'instabilité gouvernementale permanente.

"Aujourd'hui, au même titre qu'on demanderait à un pianiste de jouer sans ses mains, je suis un médecin qui ne sait plus exercer son métier faute de moyens pour protéger efficacement sa vie, celle de sa famille et celle de ses patients": lettre ouverte du Dr Nora Zekhnini, médecin généraliste, à la Première ministre.

Zakia Khattabi est victime du délit de sale gueule. L'ex-coprésidente d'Ecolo devait être nommée juge à la Cour constitutionnelle. Le Vlaams Belang, la N-VA et le MR ont fait barrage. Un vrai scandale.

Sa journée commence à 7 heures, pile. Une pause l'après-midi, et puis c'est reparti jusqu'à 22 heures. "Je n'ai pas pris un seul jour de congé", qu'elle dit (1). Depuis le 15 mars. Christine en a cousu plus de mille, des masques.

12 mai 2020 - Gare des Guillemins à Liège. La semaine prochaine devait avoir lieu The Belgian Pride. Cet évènement militant et festif met en lumière nos vécus et nos combats et célèbre les héros et les héroïnes de l'histoire qui se sont battu-e-s pour nos droits. C'est un jour de fête où nombreux-ses d'entre nous peuvent être, un jour par an, exactement comme ils/elles sont.

La nouvelle est tombée. Le 18 mai, les écoles accueilleront de nouveau une partie des étudiants afin de : " recréer du lien avec les équipes éducatives et les activités pédagogiques en présentiel ". Cette affirmation a de quoi faire avaler de travers.

Si le confinement empêche de pouvoir manifester, les bourgmestres peuvent agir pour renforcer et garantir la liberté de s'exprimer.

A l'occasion de son discours du 1er mai, Paul Magnette -président du PS- brocardait les experts-comptables et conseillers fiscaux qui demandent des honoraires plantureux pour des prestations qui contribuent à priver les caisses de l'État de recettes fiscales permettantd'organiser les services à la collectivité.

Va falloir porter autre chose que des pantoufles. Ça va leur faire bizarre, aux pieds, de se reposer dans des escarpins, des bottillons, des sandales (autres que des claquettes). Le confinement avait au moins l'avantage du confort plantaire. Le coronavirus aura changé beaucoup de choses, mais malheureusement pas la pertinence d'une paire de savates en forme de licornes (ou autre modèle) sur un lieu de travail. Alors il y avait ces baskets, là, sur un site de vente en ligne. Des blanches, printanières, le contrefort tout en paillettes, le pied droit barré d'un "sororité" argenté.

Vous n'êtes pas vraiment sûr.e d'avoir bien compris cette histoire des deux proches pour faire du sport et des quatre à s'baraque, mais ce Conseil National de Sécurité vous a mis.e de fort bonne humeur. Vous êtes à deux doigts de prendre un bain pour fêter ça. Ah zut, impossible, ça fait 5 jours que vos rideaux trempent dedans. Tant pis.

Faut-il exclure les aides publiques aux entreprises belges ayant leur siège fiscal ou des filiales dans un paradis fiscal? C'est la décision que devront prendre aujourd'hui les parlementaires du fédéral au sein de la Commission des finances. D'instinct, tout un chacun aura tendance à répondre que cela va de soi. Cependant, la mise en pratique d'une telle décision serait extrêmement complexe. Il existe pourtant une alternative efficace et à la portée de notre gouvernement : la transparence publique autour de l'imposition des multinationales.

Je m'appelle Ugolin. Pangolin à courte queue, je vis dans une forêt de Hubei, pas très loin de la ville de Wuhan. Je prends la parole pour plaider la cause animale au tribunal unilatéral des humains. Les grands singes, la chauve-souris ont déjà connu ça. Maintenant, c'est nous, les pangolins, qui sommes la cible. Nos virus vireraient de bord pour coloniser l'être humain.

La prévention doit être un aspect central de notre réponse sanitaire à la pandémie de coronavirus, tant pour enrayer la propagation du virus, que pour faire face aux conséquences sociales de la crise. Si de nombreux pays ne sont pas à la hauteur, c'est principalement la conséquence de l'organisation des soins de santé. Cela démontre l'importance d'un système de soins de santé public fort.