Décennie pour les Africains : ceci n'est pas une inauguration

Ce 25 juin, le gouvernement prévoit de lancer la Décennie pour les Africains et personnes d'ascendance africaine. Une décision soudaine qui questionne. Pourquoi maintenant, alors que la Décennie a été inaugurée par l'Organisation des Nations-Unies il y a plus de quatre ans ? Et quelle place les Afrodescendants, qui sont tout de même les premiers concernés, occupent-ils dans l'agenda à établir pour les cinq années restantes de la Décennie ?

Education : "Tout va très bien, Madame la Marquise"

André Flahaut, le ministre sortant du Budget, se serait-il inspiré de la célébrissime chanson de Ray Ventura ? Si la comparaison est sans doute aventureuse (quoique), l'élu socialiste ne semble pourtant pas s'inquiéter outre mesure de l'annonce faite par le CERPE - le Centre de recherches en économie régionale et politique économique de l'UNamur - indiquant que la dette de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) creuse son déficit et devrait atteindre, à politique inchangée, 12 milliards dans cinq ans.

Gouvernement : en route pour la roumaine ?

Longtemps, la Belgique politique oscilla entre coalitions bleu romaine et rouge romaine. Les sociaux-chrétiens gouvernaient tantôt avec les socialistes, tantôt avec les libéraux. Depuis 1999, elle est plus bigarrée et cosmopolite en apparence. Il fut question d'arc-en-ciel, de violette, de suédoise et kamikaze. Côté namurois, un olivier vu le jour à la Région et une jamaïcaine à la Ville.

Radios et pluralisme

Il a fallu toute une législature au ministre Marcourt pour remodeler le décret sur les Services de Médias audiovisuels coordonné en 2009 (décret SMA) afin de permettre la concentration des radios privées entre les mains d'une paire d'éditeurs.

L'éducation inclusive, une arme efficace contre la discrimination des enfants albinos

A l'occasion de la Journée mondiale de l'albinisme, nous portons une attention particulière à ce groupe très vulnérable. Leurs problèmes visuels, qui vont de pair avec l'albinisme, constituent souvent un obstacle supplémentaire à l'éducation. Un obstacle que nous pouvons diminuer grâce aux soins et au soutien appropriés. Placer ces enfants dans des centres n'est pas la solution.

PTB - CDH : Courage, fuyons...

L'irresponsabilité des uns, l'introspection des autres et les exclusives de toutes sortes réduisent les possibilités de majorités. Et l'on pense soudain à l'adage : quand les dégoutés s'en vont...

Formation de gouvernements et déception de la politique

Au lendemain de ces élections, où les uns ont progressé (parfois plus, parfois moins que prévu) et la plupart des autres estiment n'avoir pas perdu (en baissant moins que redouté ou pronostiqué), il s'agit désormais de composer des majorités en respectant un certain nombre de critères.

L'avenir politique sera sublime, forcément sublime

On ne va pas se mentir, la situation politique est un petit peu tendue. Soulignons la courageuse tentative de diversion par le roi Albert qui a accepté le test ADN que Delphine Boël lui réclame depuis des années sous peine de continuer à faire des couronnes en papier mâché. Dans cette purée de poids idéologique, comment trouver la lumière ? Un art divinatoire en chasse un autre et vient à votre secours, pauvres mortels.

Le Front populaire comme réponse à la haine

Les élections du 26 mai 2019 ont frappé d'effroi les électeur-trice-s de gauche. Deux partis ayant fait de la haine leur fonds de commerce ont chacun récolté 27,8 et 20,4% des voix en Flandre. Ces résultats sont le fruit de cinq années de banalisation de la haine par le gouvernement de Charles Michel, ainsi que des dizaines d'années de stigmatisation de la Wallonie par les partis traditionnels de Flandre.

Le déni comme art de vivre

Every body knows... Tout le monde sait maintenant : l'emballement des désastres climatiques, le génocide d'espèces entières, la Terre ravagée que nous laisserons en héritage à nos enfants... Trop de livres, de films, de reportages nous ressassent les mêmes perspectives d'apocalypse, au point de provoquer des réactions de résignation, voire franchement cyniques : " l'homme disparaîtra ? Bon débarras ! " (Yves Paccalet).

Ils ont voté... Et puis après ?

27 mai matin. C'est la gueule de bois. Un Flamand sur cinq a voté pour le Vlaams Belang et un parmi quatre en faveur de son ersatz, la N-VA. 28 mai, nouveau coup bas et dur. Le Politologue Bart Maddens assène que le Belang et la N-VA doivent devenir l'axe d'un prochain gouvernement [2]. La sidération prévaut. Pourtant, ce nouveau séisme noir répercute des tendances à l'oeuvre ailleurs et singulièrement en France.

Le PTB, les programmes et le pouvoir

Cela avait commencé dès le 26 mai dans la soirée quand le spectaculaire résultat du PTB fut acquis. La vieille droite libérale et catholique retrouvait les accents d'une guerre froide oubliée.

La justice, trop laxiste ou trop sévère ?

Les deux idées trouvent des défenseurs. Et on doit admettre que les deux camps ont raison. La justice se montre parfois d'un laxisme déconcertant et parfois d'une sévérité choquante. Comment expliquer par exemple que la plupart des violeurs n'aillent pas en prison ?

Voyager c'est vivre

Voyager en Europe devrait être plus durable, mieux coordonné et moins encombrant. Au cours des dernières décennies, l'industrie du transport aérien a permis aux Européens de se connecter et de maintenir des relations longues distances sur l'ensemble du continent, avec un minimum de temps perdu et un coût de plus en plus bas.