L'ex-major Ntuyahaga demande l'asile à la Belgique après avoir purgé sa peine

L'ex-major Ntuyahaga demande l'asile à la Belgique après avoir purgé sa peine

L'ex-major rwandais Bernard Ntuyahaga, condamné en 2007 par la cour d'assises de Bruxelles à vingt ans de prison pour sa participation à la mort des dix Casques bleus belges assassinés le 7 avril 1994 à Kigali, a purgé sa peine et a demandé après sa sortie de prison l'asile en Belgique, a indiqué jeudi le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken.

"Les migrants veulent vivre par eux-mêmes"

"Les migrants veulent vivre par eux-mêmes"

Comment convaincre les entreprises d'engager des migrants ? En utilisant l'argument du bénéfice mutuel. Altay Manço, directeur scientifique de l'Irfam, est en campagne d'éducation permanente.

À Palerme, une bibliothèque sur mesure pour les réfugiés

À Palerme, une bibliothèque sur mesure pour les réfugiés

L'idée germait voilà dix ans dans la tête de deux Français : envoyer des bibliothèques mobiles dans les zones de détresse du monde. Au printemps dernier, Bibliothèques sans frontières a ouvert une antenne pour les jeunes réfugiés à Palerme. Une ville résistante, qui voit l'immigration surtout comme une chance. Récit.

"L'obsession de Francken pour les expulsions met notre sécurité en danger"

"L'obsession de Francken pour les expulsions met notre sécurité en danger"

"L'obsession de Theo Francken d'expulser le plus rapidement possible les personnes sans titre de séjour, même lorsqu'il s'agit de criminels plusieurs fois condamnés en Belgique, met la sécurité des Belges en danger", estime le député Benoît Hellings (Ecolo).

Un deuxième bateau d'une ONG bloqué à Malte

Un deuxième bateau d'une ONG bloqué à Malte

Un second bateau humanitaire d'une ONG venant en aide aux migrants en Méditerranée a été bloqué dans le port de Malte, a annoncé lundi l'association allemande Sea-Watch, qui a affrété ce bateau.

La N-VA relativise le différend Francken-Peumans sur la dureté de sa ligne politique

La N-VA relativise le différend Francken-Peumans sur la dureté de sa ligne politique

Les critiques exprimées vendredi par le président du parlement flamand Jan Peumans sur la dureté du ton adopté par la N-VA dans le débat sur l'asile et la migration ainsi que sur la capacité de Theo Francken à diriger un jour le parti continuaient lundi d'agiter la formation de Bart De Wever, qui tentait de relativiser le différend.

Migrations: ce que contient l'accord conclu entre les 28

Migrations: ce que contient l'accord conclu entre les 28

"Plateformes de débarquement" de migrants, "centres contrôlés", renforcement des frontières extérieures: voici les principaux points de l'accord trouvé vendredi au petit matin entre les dirigeants des pays de l'UE sur les migrations, après une nuit de tractations tendues.

Walid, hébergeur de migrants, sera remis en liberté

Walid, hébergeur de migrants, sera remis en liberté

La 47e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a décidé, jeudi en fin de matinée, de remettre en liberté Walid, un Tunisien de 42 ans qui bénéficie d'un droit de séjour illimité en Belgique. Il était détenu depuis huit mois pour avoir hébergé un migrant.

Le nombre de demandes d'asile en Belgique a baissé de 61% entre 2015 et 2017

Le nombre de demandes d'asile en Belgique a baissé de 61% entre 2015 et 2017

En 2017, 15.373 personnes ont introduit une première demande d'asile en Belgique. Ce chiffre est proche de celui de 2016 (14.670), mais bien moins élevé que les 39.064 demandes enregistrées en 2015 et surtout du pic de 2000 (46.855 demandes), ressort-il du rapport annuel de Myria, le Centre fédéral Migrations.

Migrants : fini l'amateurisme, place au pragmatisme

Migrants : fini l'amateurisme, place au pragmatisme

Nicolas de Pape - Le gouvernement belge, mais aussi Emmanuel Macron et Angela Merkel (et donc Jean-Claude Juncker) se rangent lentement à l'idée de centres hors-UE où l'on pourra trier les migrants économiques des véritables demandeurs d'asile.

Trump n'est plus le "leader moral" du monde libre (Conseil de l'Europe)

Trump n'est plus le "leader moral" du monde libre (Conseil de l'Europe)

Donald Trump n'est plus le "leader moral" de la planète et "ne peut plus parler au nom du monde libre", a estimé mercredi le secrétaire général du Conseil de l'Europe, en réaction à la séparation des enfants de migrants du reste de leurs familles.