"Il y a quelque chose de pourri en Wallonie"

"Il y a quelque chose de pourri en Wallonie"

Jules Gheude - Ne tournons pas autour du pot : il y a quelque chose de pourri en Wallonie. Je suis attentivement les auditions qui se déroulent à la commission d'enquête pârlementaire Publifin. C'est comme si les intéressés ne réalisaient pas la gravité de la situation.

Contre le terrorisme, viser l'efficacité

Contre le terrorisme, viser l'efficacité

Zakia Khattabi et Patrick Dupriez - Le 22 mars 2016, la Belgique était touchée par la violence et la terreur. Un an plus tard, de nombreuses questions restent sans réponse. Elles interrogent notre démocratie et doivent nous permettre de donner un sens à ce qui nous arrive, à la souffrance des victimes et aux défis que nous avons à relever après le traumatisme collectif.

Parole de citoyen

Parole de citoyen

Carte blanche - Jusqu'en 1960, la Belgique, état unitaire avec une importante colonie, était considérée sur un plan international comme un pays stable, exemplaire et respectable. Cette réputation nous a même permis d'élever Bruxelles au rang de capitale de l'Europe.

Indignez-vous! Mais avec dignité!

Indignez-vous! Mais avec dignité!

Jacques Maget - Indignez-vous ! Qu'il était fort le message de Stéphane Hessel. Nous étions en 2010. Sept ans plus tard, si le message est toujours d'actualité (1), il a été entièrement dévoyé par beaucoup.

Sauver l'histoire : une exigence éducative, critique et démocratique

Sauver l'histoire : une exigence éducative, critique et démocratique

Carte blanche - Réformer un système éducatif est assurément une entreprise difficile ; elle l'est d'autant plus lorsque les communautés éducatives elles-mêmes ne sont que très mal informées ou craignent de l'être trop tard, quand les principales décisions auront déjà été prises.

Femmes sans abri : pourquoi elles se masculinisent

Femmes sans abri : pourquoi elles se masculinisent

Ariane Dierickx - 8 mars, un jour par an pour rendre compte des avancées en matière de droits des femmes, mais surtout pour pointer du doigt et dénoncer les trop nombreuses inégalités et injustices qui persistent de par le monde, en ce compris en Belgique.

Monsieur le Secrétaire d'Etat Francken se sent pousser du zèle

Monsieur le Secrétaire d'Etat Francken se sent pousser du zèle

Carte blanche - Le 31 mars 2016, le Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken annonçait sur Twitter,le dépôt d'un projet de loi subordonnant l'octroi d'un droit de séjour à la signature d'une déclaration d'intégration, à grands coups de phrases-choc comme "Wie niet integreert, moet terug". Soit "Celui qui ne s'intègre pas, doit partir".

Un vrai plan Marshall pour l'Afrique

Un vrai plan Marshall pour l'Afrique

Nicolas de Pape - Les gens de ma génération ont tous en tête la phrase célèbre de Michel Rocard, ancien premier ministre de François Mitterrand qui, non tronquée, donnait ceci : "On ne peut pas accueillir toute la misère du monde mais on doit y prendre notre part. "

Non, Monsieur le Juge, vous n'avez pas le droit!

Non, Monsieur le Juge, vous n'avez pas le droit!

Carte blanche - C'est à la faveur d'un passage furtif au salon et d'un saut de chaîne qui l'était tout autant que je vous aperçois. Et surtout vous entends. Devant vous, au tribunal de première instance, comparait un justiciable.

Comment Stéphane Moreau a dévoyé le concept d'intercommunale

Comment Stéphane Moreau a dévoyé le concept d'intercommunale

Carte blanche - En 2005, Publifin s'appelait encore l'Association liégeoise d'électricité (ALE) et accueillait son nouveau directeur, Stéphane Moreau... L'opacité et la prise de risque se sont alors développées au mépris des valeurs intercommunales de service public.

La géographie : une clé pour notre futur ... mise à mal par le Pacte d'excellence

La géographie : une clé pour notre futur ... mise à mal par le Pacte d'excellence

Carte blanche - Contrairement à l'avis du Groupe de travail Géographie du Pacte pour un Enseignement d'excellence (GT GEO), le Projet d'avis n° 3 du Pacte de décembre 2016 confirme la scission en deux de la géographie dans deux domaines différents. Ce choix nous paraît tout à la fois malheureux et anachronique.

Quand Marcourt fait le comique

Quand Marcourt fait le comique

César Botero González - Les comiques se divisent en deux catégories : ceux qui font rire en le voulant et ceux qui font rire sans le vouloir. Jean-Claude Marcourt appartient à la deuxième catégorie, mais il l'ignore. C'est bon pour lui mais pas pour la Wallonie, Liège et le PS.