La chute du Condottiero

La chute du Condottiero

Giuseppe Santoliquido - La question à se poser, en prenant acte des résultats de la consultation électorale italienne de ce 4 décembre 2016, est la suivante : pour quelle raison le premier ministre s'est-il embarqué, il y a un peu plus d'un an, dans une réforme constitutionnelle en rien prioritaire au vu de l'état de délabrement économique du pays ?


Pas de cordon sanitaire pour l'extrême gauche ?

Pas de cordon sanitaire pour l'extrême gauche ?

Drieu Godefridi - Je fais partie de cette génération qui s'est éveillée à la politique avec la notion de "cordon sanitaire" : il est impensable de faire alliance avec un parti d'extrême droite, dit-on depuis trente ans, car ce serait moralement odieux et cela conduirait à la mort de la démocratie.


Le triomphe sans appel de Fillon : nouvel échec du microcosme

Le triomphe sans appel de Fillon : nouvel échec du microcosme

Il ne sourit pas souvent, mais aujourd'hui, l'austère Fillon doit bien rigoler et savourer son énorme victoire. Il y a quelques semaines encore, certains journalistes lui demandaient s'il irait au bout de la primaire. Toutes les unes de magazines étaient consacrées au duel Juppé-Sarkozy.


Réformer les pensions par le haut plutôt que par le bas

Réformer les pensions par le haut plutôt que par le bas

Jacques Wels - En mars 2016, j'écrivais un article intitulé " la réforme des pensions entrainera une augmentation des inégalités après 65 ans ". A l'époque, on parlait d'une augmentation relative du plafond à 1.672 euros nets des pensions du premier pilier et d'une moindre prise en compte de certaines périodes dites " assimilées " dans le calcul de la pension, en particulier les périodes de prépension et de chômage (de seconde période).


La révolte des peuples

La révolte des peuples

Eric Cusas - Affligeants ! On ne peut qualifier autrement la plupart des commentaires suscités de part et d'autre de l'Atlantique par l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. C'est à pleurer.


Trump : nous rêv(i)ons d'un autre monde

Trump : nous rêv(i)ons d'un autre monde

Jean-Pascal Labille - L'élection de Donald Trump impose à la classe politique en place de se réveiller. Et de proposer une société différente que l'actuelle. Le secrétaire-général de Solidaris lance les premières pistes.


Vote obligatoire : politiques, attaquez-vous à vos propres grimaces

Vote obligatoire : politiques, attaquez-vous à vos propres grimaces

Luc Delfosse - Le vote doit-il être obligatoire ou non? Ah la belle affaire secondaire qui a fait mousser le MR jusqu'à la pâmoison sous l'impulsion d'un jeune coq montois qui s'imagine, comme le Chantecler d'Edmond Rostand, qu'il fait lever le soleil et secoue les puces des poules.


Trump président : la responsabilité des médias

Trump président : la responsabilité des médias

Carte blanche - Leur rejet unilatéral de Donald Trump a conforté la victimisation antisystème des électeurs du milliardaire. Il appartient à nous, citoyens, de réinventer un lien constructif avec le monde politique.


McKinsey à l'ULB : pour une Université critique, pas dogmatique

McKinsey à l'ULB : pour une Université critique, pas dogmatique

Carte blanche - Depuis plusieurs années, l'Université libre de Bruxelles a pour ambition de faire du campus de la Plaine un pôle d'ingénierie et des sciences et techniques. Une des étapes dans la réalisation de ce pôle est la construction d'un nouveau bâtiment sur le campus de la Plaine.


Enseignement Supérieur : de la nécessité de retoucher le Paysage

Enseignement Supérieur : de la nécessité de retoucher le Paysage

Carte blanche - En Belgique francophone, les Hautes Écoles de l'enseignement Supérieur organisent des bacheliers dits 'professionnalisants'. Une partie importante de ces formations est menée sur le terrain : dans des entreprises, des laboratoires, des chantiers ou encore des écoles, par exemple, pour ce qui touche à la formation initiale des enseignants.




Travailler moins pour gagner plus ?

Travailler moins pour gagner plus ?

Gautier Calomne - Alors que la France continue de douter des bénéfices de deux décennies sous le régime des 35 heures, au point de l'avoir assoupli avec la loi El Khomri, c'est au tour de la gauche belge de s'emparer du thème de la réduction du temps de travail.



Budget : dégagez les moyens pour une véritable sécurité

Budget : dégagez les moyens pour une véritable sécurité

Carte blanche - Le gouvernement semble manifestement avoir toujours plus de difficulté à boucler ses conclaves budgétaires. Cette fois, il s'agissait de combler un trou de 4,2 milliards d'euros (devenu 2,9 milliards à la fin des discussions) pour l'année prochaine.


"C'est à ceux qui ont peu qu'on prend beaucoup. Et à ceux qui ont beaucoup, le moins..."

"C'est à ceux qui ont peu qu'on prend beaucoup. Et à ceux qui ont beaucoup, le moins..."

Peter Mertens - C'est à ceux qui ont peu que l'on prend beaucoup. Et à ceux qui ont beaucoup que l'on prend le moins... C'est " l'effet saint Marc " du budget. Il est incompréhensible que les démocrates chrétiens aient cédé sur la fiscalité équitable et qu'ils passent la facture aux jeunes, aux travailleurs, aux malades de longue durée et aux pensionnés. Ce ne sont pourtant pas les alternatives qui manquent, estime Peter Mertens, le président du PTB.


CETA : le dernier va-tout de l'Europe est de la poudre aux yeux !

CETA : le dernier va-tout de l'Europe est de la poudre aux yeux !

Carte blanche - Il est minuit moins cinq avant la ratification du CETA (accord commercial et d'investissement entre le Canada et l'Union européenne). Aujourd'hui, l'Europe joue son va-tout en produisant une déclaration interprétative censée répondre aux nombreuses mobilisations citoyennes anti CETA et apaiser les craintes sur les sujets les plus litigieux.


Ce mal qui ronge nos démocraties

Ce mal qui ronge nos démocraties

Philippe Lamberts - Quels sont ceux qui font aujourd'hui le plus de tort au projet européen ? Les eurosceptiques comme Mr Farage ou Mme Le Pen ? Ou les euro-cyniques comme Mr Barroso ou Mme Neelie Kroes ?


Un exercice comptable au prix de l'indépendance ?

Un exercice comptable au prix de l'indépendance ?

Carte blanche - Dans son dernier ajustement budgétaire, le ministre flamand de la jeunesse, Sven Gatz, a choisi de ne pas reconduire les subsides aux organisations de jeunesse politique. Cette décision, sous ses allures d'exercice comptable, remet en cause in fine l'indépendance - voire la légitimité - des jeunesses politiques.