Tout sur François Molins

Radouane Lakdim, 25 ans, qui a tué trois personnes vendredi dans le sud-ouest de la France avant d'être abattu, avait un passé de petit délinquant un temps surveillé en raison de soupçons de radicalisation, avant de passer à l'acte en "soldat" du groupe Etat islamique.

Frédéric Van Leeuw est un des magistrats les plus haut placés et influents de Belgique. Il est le visage de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme. Au tournant du siècle, il a traité le dossier de bandes de jeunes Africains à Bruxelles, il a enquêté sur la mort de Joe Van Holsbeeck en 2006. Interview réalisée avant les faits de la gare de Bruxelles-Central.

Les procureurs de quatre pays (France, Belgique, Espagne et Maroc), réunis à Paris pour améliorer la lutte antiterroriste, ont interpellé vendredi les États et les entreprises sur la nécessité pour les enquêteurs d'avoir accès au contenu des téléphones ou des messageries protégées.

Longtemps cantonnées, dans les réseaux jihadistes, aux rôles de supportrices, de soutien, voire d'inspiratrices, les femmes jouent de plus en plus des rôles actifs, au point d'avoir tenté de faire sauter une voiture au coeur de Paris.

Deux hommes ont été interpellés lundi et placés en garde à vue dans l'enquête sur l'attentat de Nice (sud-est de la France) qui a fait 84 morts le 14 juillet, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

Le procureur de Paris François Molins a confirmé lundi, lors d'une conférence de presse, "le caractère prémédité" de l'attentat de Nice. L'exploitation de l'ordinateur de l'auteur de l'attentat, le Tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel, illustre par ailleurs "un intérêt certain et récent pour la mouvance djihadiste radicale", a-t-il ajouté.

La France entame samedi trois jours de deuil national après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts, dont 10 enfants, tués par un Tunisien. Les liens de ce dernier avec l'islamisme radical sont sujets à caution. Par ailleurs, quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.