Tout sur euthanasie

Le partenaire chrétien-démocrate (CD&V) de la majorité fédérale souhaite une révision de la loi sur l'euthanasie. La législation actuelle ne prévoit pas de barrières suffisantes pour des "cas extrêmes", a réagi le sénateur Steven Vanackere, chef de groupe CD&V, suite à un reportage diffusé dans l'émission flamande Terzake (VRT) à propos de l'amateurisme de l'euthanasie, selon les dires de ses proches.

Il y a eu en 2015 plus de 2.000 déclarations d'euthanasie enregistrées en Belgique. C'est une première pour notre pays. Le professeur Wim Distelmans (VUB), président de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie indique par ailleurs que le nombre de sédations palliatives est au moins cinq fois plus élevé que le nombre d'euthanasies.

Le nouveau primat de Belgique, Jozef De Kesel, s'est confié au quotidien Het Belang van Limburg du week-end. Au cours de l'interview, l'archevêque a notamment déclaré que les hôpitaux catholiques avaient le droit de refuser de pratiquer l'avortement ou l'euthanasie, propos qui n'ont pas manqué de faire réagir. Pour calmer la "tempête médiatique" qui secoue le nord du pays, l'Eglise a tenu à remettre lundi les points sur les "i".

Geste purement technique, l'euthanasie laisse le demandeur dans un grand dénuement affectif et spirituel. Or, la soif de spiritualité est énorme. Les réflexions de Gabriel Ringlet.

Frank Van den Bleeken, le détenu qui demande l'euthanasie et qui se trouve pour le moment au centre fédéral de psychiatrie légale de Gand, mène depuis quinze jours une grève de la faim. Il ne boit que des boissons sucrées, indique jeudi son avocat, confirmant une information de la VRT. Selon ce dernier, cette action est un appel à l'aide au ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) afin de que celui-ci ne l'oublie pas.

Les évêques catholiques de Belgique ont publié lundi une tribune d'opinion dans laquelle ils lancent une mise en garde contre l'extension de l'euthanasie aux personnes démentes. Ils dénoncent également une "dérive" du régime actuel de l'euthanasie en Belgique.

La procédure d'euthanasie de Frank Van den Bleeken, délinquant sexuel récidiviste interné depuis trente ans, a été arrêtée par les médecins, a fait savoir mardi le ministre de la Justice Koen Geens. Ce dernier a décidé que Frank Van den Bleeken sera transféré au centre de psychiatrie légale de Gand. Il pourrait éventuellement être accueilli plus tard dans un centre spécialisé aux Pays-Bas.