Tout sur Congo

L'été fut meurtrier en Flandre pour feu Léopold II. Impossible pour le roi colonisateur de passer entre les gouttes, entre la flambée mondiale de protestation contre le racisme portée par Black Lives Matter et les commémorations liées au 60e anniversaire de l'indépendance du Congo.

Dans L'Homme qui dépeuplait les collines, Alain Lallemand raconte le Congo d'aujourd'hui, pillé par les siens et la planète entière. Mais dont le coeur n'est pas décidé à arrêter de battre. Un roman où la suffocation côtoie aussi des airs très purs.

Le débat sur le passé colonial belge et la décolonisation de l'espace public a repris de l'ampleur à la faveur du mouvement Black Lives Matter. Quelle serait la teneur d'éventuelles excuses ? Entre recherche historique et agendas politiques, le point de jonction n'est pas facile à trouver.

Vandaliser pour marquer les esprits. C'est l'objectif des jeunes activistes qui s'en prennent aux statues de Léopold II et autres monuments coloniaux. Réactions politiques en sens divers.

"Abattre une statue, c'est une chose. Se battre pour l'humain, c'en est une autre." L'éditorial d'Anne-Sophie Bailly, rédactrice en chef du Vif/L'Express.

L'histoire du Congo est loin de se résumer à celle de Léopold II, de la dipenda (" l'indépendance ") et de Mobutu. Ainsi, le regard belge reste souvent aveugle à tout ce qui précède l'ère coloniale. Brève ligne du temps pour remédier à cette absence.