Tout sur Commission communautaire française

Les députés francophones et flamands de la Région bruxelloise ont posé jeudi un acte symbolique à contre-courant de la distance qui sépare souvent les deux grandes Communautés du pays ailleurs. Ils ont assisté, ensemble, dans l'hémicycle du parlement bruxellois, aux lectures des déclarations de gouvernement des Commissions Communautaires française et flamande de Bruxelles.

Les négociations en vue de la formation d'un gouvernement en Région bruxelloise ne seront pas terminées lundi, a-t-on appris lundi après-midi au cabinet du ministre-président Rudi Vervoort, un des deux formateurs de la future coalition. Une ultime relecture de l'accord de majorité est encore prévue mardi.

La ministre-présidente du collège de la Commission communautaire française (Cocof), la socialiste Fadila Laanan, a demandé la dissolution de huit asbl créées au sein des écoles de son réseau, sans son aval ni celui du gouvernement bruxellois.

La Commission Communautaire française (CoCof) de Bruxelles introduira prochainement un recours en annulation devant la Cour constitutionnelle des dernières modifications du code de la nationalité, a annoncé vendredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), à l'initiative de cette démarche.

Le parlement bruxellois a donné vendredi son feu vert à un dispositif qui rend obligatoire le parcours d'intégration des primo-arrivants dans la capitale. La majorité PS-DeFi-cdH-Open Vld-sp.a-CD&V a été rejointe par la N-VA pour soutenir le projet d'ordonnance bi-communautaire adopté.

A Bruxelles, les gouvernements de la Région et de la Commission Communautaire française s'engagent à ce que les marges dégagées par le tax shift fédéral reviennent à 100% aux travailleurs du non-marchand bruxellois, ont indiqué jeudi en fin d'après-midi le ministre prédisent bruxellois Rudi Vervoort et la ministre-présidente de la Commission Communautaire française Fadila Laanan (PS).

Le parcours d'intégration pour les primo-arrivants voit le jour à Bruxelles. Mais il n'est pas encore obligatoire, en dépit de l'engagement en ce sens du gouvernement Vervoort.