Paracétamol : se dirige-t-on vers une pénurie ?

Noé Spies
Noé Spies Journaliste au Vif

En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) redoute une pénurie de paracétamol. Elle demande aux pharmacies de limiter les délivrances. Doit-on envisager la même situation en Belgique ?

Chez nos voisins français, une pénurie de paracétamol est sérieusement envisagée par les autorités. La faute principalement au Covid, qui a provoqué une ruée sur ce médicament permettant de diminuer la fièvre.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande notamment aux pharmacies de privilégier la délivrance sur ordonnance des médicaments à base de paracétamol et de la limiter à deux boîtes pour les patients n’ayant pas de prescription. Depuis deux semaines, les délivrances de Doliprane ou de Dafalgan sont donc rationnées dans l’Hexagone.

Difficultés d’approvisionnement temporaires

« Le paracétamol fait l’objet de difficultés d’approvisionnement temporaires. Dans le contexte de la 7ème vague de Covid-19 en cours et de la période estivale, des mesures sont mises en place afin de sécuriser la situation et garantir la couverture des besoins de tous les patients », explique l’ANSM sur son site web. L’agence recommande ainsi aux pharmaciens de limiter leurs commandes et de réguler les quantités dispensées dans la mesure du possible.

Pourquoi de telles craintes arrivent-elles maintenant ? « Il existe des retards d’approvisionnement des formes orales et des suppositoires de paracétamol. Ceux-ci font suite à des difficultés de production auxquelles s’ajoute une augmentation des consommations dans le contexte notamment de la 7ème vague de Covid-19. D’après les données disponibles à ce stade, la situation devrait revenir à la normale à l’issue de la période estivale », stipule l’ANSM. En réaction, l’agence dit avoir pris des mesures pour répartir équitablement les approvisionnements sur l’ensemble du territoire et préserver les stocks disponibles dans le temps.

10% des médicaments indisponibles en Belgique

Connait-on le même problème en Belgique ? « A l’heure actuelle, nous n’avons pas d’informations qui indiqueraient une éventuelle pénurie de la molécule », rassure Nicolas Echement, porte-parole de l’Association pharmaceutique belge, à nos confrères de Moustique. Pour autant, les pénuries pour certains médicaments sont réelles chez nous aussi. L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) estime que près de 10 % des médicaments sont indisponibles, relaye la DH. A ce jour, aucune mesure n’est toutefois prise pour rationner les ventes de paracétamol en Belgique.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content