En province de Hainaut, c'est Charleroi que le stationnement rapporte le plus. Il a rapporté 1,7 million d'euros en 2020, sur un budget communal de 495 millions.

Charleroi, Mons, Tournai…: voici les communes du Hainaut où le stationnement rapporte le plus (carte)

Gratuit dans la moitié des communes wallonnes, le stationnement ne fait pas non plus la fortune des plus grosses entités urbaines qui le rendent payant.

La moitié des 262 communes wallonnes, majoritairement rurales, font l’impasse sur une véritable politique de stationnement dont elles ne voient pas l’intérêt. C’est le cas de quelques communes de la province du Hainaut. En Wallonie, « quelque septante communes, soit les sept villes de plus de 50 000 habitants ainsi que les entités de plus de 20  000 habitants, recourent au stationnement payant comme levier financier et outil de régulation en centre-ville », précise Tom De Schutter, directeur à l’Union des villes et communes de Wallonie. Reste une septantaine d’autres qui pratiquent une politique de stationnement sans lui donner de dimension payante.

En province du Hainaut, Charleroi, Mons et Tournai touchent le plus de recettes liées au stationnement.

Si vous ne voyez pas l'infographie ci-dessus, cliquez ici.

Le stationnement rapporte-t-il gros aux communes qui le font payer ? « Rarement plus de 1% des budgets communaux », chiffre Tom De Schutter. Direction Charleroi où « c’est environ 1,7 million d’euros qui sont parvenus en 2020 à la recette communale en droits perçus, pour un budget communal de 495 millions. Si le montant n’est pas négligeable, il n’en reste pas moins minime dans le budget global… », relève Antoine Tanzilli, directeur-gérant de la Régie communale autonome. Détour par Namur où, selon l’indicateur retenu, la part des revenus tirés du stationnement oscille tout de même entre 2 % et 4 % des recettes communales. Crochets par Arlon puis par La Louvière où ce poste représente respectivement 0,0044 % et 0,0007 % des recettes communales totales.

« En Wallonie, il rapporte rarement plus de 1 % des budgets communaux. »

Peut-être est-ce encore sans compter avec la scan-car qui fait son chemin au sud du pays, non sans susciter polémiques et contestations.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content