Tout sur russie

La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, détenue depuis presque deux ans en Russie et dont le destin était au coeur de négociations délicates entre Moscou et Kiev, a été échangée mercredi contre deux agents russes présumés et était en route pour Kiev, où l'attendent honneurs et décorations.

Le royaume scandinave, historiquement neutre, cherche à tisser des alliances pour pallier la faiblesse de son armée. Un rapprochement potentiel avec l'OTAN ne ferait pas les affaires de Moscou. La Russie a récemment rappelé qu'il y aurait des conséquences si la Suède venait à joindre l'alliance militaire transatlantique.

Les enquêteurs de l'ONU ont salué mardi "la baisse significative" de la violence en Syrie, estimant que "pour la première fois" depuis le début du conflit il y a cinq ans il y avait "l'espoir d'une fin en vue".

L'annonce surprise par Vladimir Poutine du retrait de Syrie de la majeure partie du contingent militaire russe permet à Moscou de présenter son intervention comme une victoire politique en évitant l'enlisement et favorisant le processus de paix, estimait mardi la presse russe.

En mer du Nord depuis plusieurs années, dans la Manche depuis peu, les bombardiers stratégiques russes s'aventurent de plus en plus près de l'espace aérien belge. Au point de provoquer une demi-boutade de la part du "patron" de la composante Air, le général-major Frederik Vansina: "un peu plus loin et on est à Coxyde".

Le président syrien Bachar al-Assad dit vouloir être d'ici dix ans "celui qui aura sauvé son pays" et reconnait l'importance pour l'armée syrienne de l'aide russe et iranienne, dans une interview publiée samedi sur le site internet du quotidien espagnol El Pais.

Selon un sondage publié la semaine dernière par le Centre Levada, la moitié de la population russe souhaite un retour à l'économie planifiée soviétique. Et ce ne sont pas seulement les nostalgiques de Staline qui émettent cet avis, mais aussi, étonnamment, les plus jeunes générations.

La Russie a fait une proposition "concrète" de cessez-le-feu en Syrie et attend désormais une réponse américaine, a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, au début de sa rencontre avec son homologue américain John Kerry.

Les ministres de la Défense des 28 pays de l'Otan ont approuvé mercredi un renforcement de la présence militaire alliée en Europe de l'est face à une Russie plus agressive depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg.