Le rapport doit donc être plutôt fait avec 2003 et 2006, estime l'IKWV. Les chiffres tournaient alors autour du millier. En outre, l'IKWV comptabilise désormais tous les enfants disparus, même s'ils ne l'ont été que quelques minutes.

C'est à Blankenberge qu'il y a eu le plus d'enfants perdus, soit 188. Selon l'IKWV, ça n'est pas dû au fait que qu'il n'y a plus de poteaux de repérage. "Blankenberge possède les plages les plus fréquentées par les familles, ce qui explique ce chiffre", explique An Beun de l'IKWV. A Knokke-Heist, où il n'a pas non plus de poteaux de repérage, il n'y a eu "que" 38 enfants perdus.

Les interventions en faveur des nageurs et des pratiquants de sports nautiques ne présentent pas non plus de tendances spectaculaires. L'IKWV n'a pas encore recueilli toutes les données mais peut déjà avancer qu'il n'y a pas eu d'incident notable.

Les postes de premiers secours (EHBO) ont, eux été fort sollicités, tant pour les petits incidents que pour les cas plus graves (petites coupures, piqûres d'insectes ou de méduses, etc...). Jeudi, le nombre de "piqûres" de méduses a été particulièrement élevé.

Le rapport doit donc être plutôt fait avec 2003 et 2006, estime l'IKWV. Les chiffres tournaient alors autour du millier. En outre, l'IKWV comptabilise désormais tous les enfants disparus, même s'ils ne l'ont été que quelques minutes. C'est à Blankenberge qu'il y a eu le plus d'enfants perdus, soit 188. Selon l'IKWV, ça n'est pas dû au fait que qu'il n'y a plus de poteaux de repérage. "Blankenberge possède les plages les plus fréquentées par les familles, ce qui explique ce chiffre", explique An Beun de l'IKWV. A Knokke-Heist, où il n'a pas non plus de poteaux de repérage, il n'y a eu "que" 38 enfants perdus. Les interventions en faveur des nageurs et des pratiquants de sports nautiques ne présentent pas non plus de tendances spectaculaires. L'IKWV n'a pas encore recueilli toutes les données mais peut déjà avancer qu'il n'y a pas eu d'incident notable. Les postes de premiers secours (EHBO) ont, eux été fort sollicités, tant pour les petits incidents que pour les cas plus graves (petites coupures, piqûres d'insectes ou de méduses, etc...). Jeudi, le nombre de "piqûres" de méduses a été particulièrement élevé.