SNCB : "Certains dépassent sciemment un feu rouge pour être licenciés"

SNCB : "Certains dépassent sciemment un feu rouge pour être licenciés"

Selon le syndicat autonome des conducteurs de trains (SACT), une centaine de machinistes à la SNCB sont actuellement forcés de travailler "contre leur gré". Ils ont démissionné, mais doivent prester un an de préavis, indique Het Nieuwsblad jeudi. "Certains dépassent sciemment un feu rouge pour être licenciés", précise Jorge Vanhove, du SACT.55 réactions