Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente
4250507Tout à fait compréhensible quand l'enseignement de plein exercice est devenu un outil au service d'une idéologie parmi d'autres, quand les acteurs scolaires sont devenus des instruments interdits de penser hors des clous, quand on a oublié que seules la créativité et l'autonomie sont des facteurs de réussite personnelle et collective, quand on privilégie la standardisation à la responsabilisation l'une et l'autre présentes dans le décret "Missions" de l'école...Après tout, c'est peut-être dans l'air du temps: le retour de la décentralisation tellement vantée quand il s'agit de la production d'énergies?2015-12-21 12:33:04Jean-Luc LEFEVRE250379ha? on va renvoyer les chrétiens chez eux? parce que ce sont principalement les milieux chrétiens de la moyennes bourgeoisie qui pratiquent l'éducation à domicile, et non les musulmans, comme votre obsession maladive vous l'a seriné....2015-12-21 10:39:23jérôme d'hondt250343Inacceptable , motif de renvoi chez eux dans leur patrie, Nous n'avons pas à les transformer en parasite jusqu'à leur mort, mais à les intégrer !2015-12-21 09:50:54Michel Brasseur250335INACCEPTABLE si c'est pour une raison religieuse.2015-12-21 09:46:46Martine VOOS4432692015-12-21 06:40:552015-12-21 06:40:56BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifBelgiqueLeVif

Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente

Le nombre d'enfants qui s'instruisent à domicile en Fédération Wallonie-Bruxelles a augmenté de près de 80% depuis l'année scolaire 2008-2009, indique lundi la Dernière Heure. Il y a sept ans, ils étaient 502 concernés par ce type d'enseignement, alors qu'ils sont 909 actuellement.

yesOlivia Lepropre2015-12-21 06:42:05http://www.levif.be/actualite/belgique/le-nombre-d-enfants-scolarises-a-domicile-augmente/article-normal-443269.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/le-nombre-d-enfants-scolarises-a-domicile-augmente/article-normal-443269.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
Le nombre d'enfants scolarisés à domicile augmente

La ministre de l'Enseignement, Joëlle Milquet (cdH), en place depuis un peu plus d'un an, a pourtant montré sa volonté de ramener ces enfants sur les bancs de l'école. "Ce type de traitement doit être réservé uniquement aux cas légitimes comme la maladie grave, par exemple", avait-elle précisé en mars dernier. Était aussi pointé du doigt le fait que nombre de ces élèves restaient chez eux pour des motifs religieux, une pratique à laquelle la ministre voulait mettre fin.

Du côté de la FWB, on cherche tout de même à dédramatiser les chiffres : "Nous constatons que pour près de 50% des élèves, ce choix d'enseignement n'excède pas une année scolaire. Il est dénombré environ une trentaine de familles qui ont choisi cette voie durant toute la période d'obligation scolaire, souvent pour l'ensemble de la fratrie."

77vif-leRédaction en ligneVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlecoledomicile
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle
04037852015-07-03 07:14:552015-07-03 07:14:56BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifBelgiqueLeVif

L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle

Le déploiement de l'hospitalisation à domicile en Belgique ne doit pas se faire immédiatement à grande échelle mais doit débuter par des projets pilotes, souligne le Centre d'expertise des soins de santé (KCE) dans un nouveau rapport, publié vendredi.

yesMarie Gathon2015-07-03 07:14:59http://www.levif.be/actualite/belgique/l-hospitalisation-a-domicile-ne-doit-pas-etre-lancee-a-grande-echelle/article-normal-403785.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/l-hospitalisation-a-domicile-ne-doit-pas-etre-lancee-a-grande-echelle/article-normal-403785.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
L'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée à grande échelle

L'hospitalisation à domicile (HAD) concerne entre autres certaines chimiothérapies anticancéreuses, certaines antibiothérapies intraveineuses ou encore des soins pédiatriques. Pour son rapport, le KCE s'est penché sur l'organisation de l'HAD dans cinq pays, dont la France, afin d'élaborer les grandes lignes d'un modèle applicable à la Belgique. Il ressort notamment qu'il faudra "s'assurer, avant d'implémenter un tel programme, que nous disposons d'une offre suffisante de personnel qualifié".

Pour le KCE, l'hospitalisation à domicile ne doit pas être lancée directement à grande échelle mais doit débuter par une série de projets pilotes. Ceux-ci permettront "de tester et d'évaluer soigneusement différentes pistes". Une équipe d'accompagnement devra également être mise en place pour ces projets.

Le Centre plaide aussi pour que la décision d'admission de chaque patient repose sur une évaluation de son environnement social et familial, afin d'établir si le soutien est suffisant. Le rapport mentionne encore que pour chaque programme d'HAD, un plan d'urgence détaillé doit être conçu. Le travail en réseau doit par ailleurs être privilégié pour assurer la continuité des soins.

Enfin, un cadre légal de base devra être élaboré, comprenant des normes de sécurité et de qualité des soins. "Il sera nécessaire de jeter des ponts entre les différents niveaux de gouvernance", pointe le KCE. En Belgique, "la manière dont l'HAD sera financée dépendra de la nature des activités médicales proposées et de la répartition des responsabilités entre les différents intervenants". Parmi les avantages de l'HAD, le rapport soulève une amélioration de la qualité de vie des patients et leur entourage, la libération de lits hospitaliers et une réduction des risques d'infections nosocomiales.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhôpital hospitalisationdomicileKCE
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?
03931012015-05-04 15:28:022015-05-04 15:28:02BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifBelgiqueLeVif

Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?

La ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) veut lancer, d'ici le mois de septembre prochain, un appel au secteur des soins à domicile pour la mise sur pied de projets pilotes en matière d'accouchements "à la maison", mais aussi par exemple pour les dialyses rénales ou les chimiothérapies, a indiqué lundi la porte-parole de la ministre à l'agence de presse Belga.

auto2015-05-04 15:28:18http://www.levif.be/actualite/belgique/accouchements-chimio-dialyse-bientot-a-la-maison/article-normal-393101.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/accouchements-chimio-dialyse-bientot-a-la-maison/article-normal-393101.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
Accouchements, chimio, dialyse : bientôt à la maison ?

Les projets en question devraient débuter en fin d'année ou au début de l'année 2016, pour être évalués en 2017. Certains d'entre eux entreraient dans le cadre de la réforme du financement des hôpitaux.

"Nous regardons, en vue du futur, comment la durée d'un séjour en hôpital peut être limitée", a indiqué Els Cleemput, porte-parole de Maggie De Block. "Mais cela ne peut pas se faire 'comme ça', il faudrait d'abord que les soins à domicile soient renforcés, et que ce secteur soit étroitement coordonné avec les soins prodigués en hôpital. Nous voulons réaliser ce changement en collaboration avec les associations de soins à domicile".

Le projet de limiter la durée des séjours hospitaliers figurait dans l'accord de gouvernement, selon la porte-parole. La même logique sous-tend les plans récemment dévoilés par la ministre en matière de financement des hôpitaux.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlaccouchementhôpital domicilechimio dialyse
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié
01622392012-03-20 07:49:192014-08-22 16:12:19Le VifPas de parutionNormalArticleBelgiqueLeVif

Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié

La voiture règne toujours en maître pour les trajets domicile-travail et reste l'un des principaux moyens pour attirer des nouvelles recrues au sein d'une entreprise.

auto2012-03-20 07:49:18http://www.levif.be/actualite/belgique/trajet-domicile-travail-la-voiture-reste-le-moyen-privilegie/article-normal-162239.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/trajet-domicile-travail-la-voiture-reste-le-moyen-privilegie/article-normal-162239.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
Trajet domicile-travail : la voiture reste le moyen privilégié

Neuf entreprises sur dix utilisent toujours la voiture de société comme moyen d'attirer de nouvelles recrues ou pousser certains employés à rester chez eux. Les indemnités pour l'utilisation d'un vélo et les abonnements sociaux gagnent toutefois du terrain en tant qu'avantages extra légaux, selon un rapport du secrétariat social SD Worx dont fait état mardi De Morgen. Les entreprises montrent de plus en plus d'intérêt pour les questions de mobilité. Selon une étude du SPF Mobilité, 64% des travailleurs se déplacent en voiture pour se rendre à leur travail, contre 16% qui optent pour les transports en commun. Depuis 2009, il existe également un statut fiscal pour l'utilisation de vélos d'entreprise. Contrairement aux voitures de société, presque tous les membres du personnel, quelle que soit leur fonction, peuvent demander à bénéficier de cet avantage. Mais la pratique n'est utilisée que par 6% des entreprises, même si 3% disent vouloir l'appliquer à l'avenir. Lorsqu'un travailleur utilise les transports en commun pour se rendre au travail, l'employeur est obligé d'intervenir dans le prix du transport. Dans près de la moitié des cas, l'abonnement est intégralement remboursé par l'entreprise.

Avec Belga

voituretravailtrajetdomicile
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs
01519832011-02-22 13:22:012014-08-22 15:02:58Le VifPas de parutionNormalArticleBelgiqueLeVif

Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs

Une enquête a tenté de déterminer les facteurs qui causent le plus de stress et qui diminuent la productivité et la satisfaction professionnelle des travailleurs au cours du trajet domicile-travail.

auto2011-02-22 13:22:00http://www.levif.be/actualite/belgique/le-comportement-des-autres-automobilistes-la-plus-grande-crainte-des-navetteurs/article-normal-151983.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/le-comportement-des-autres-automobilistes-la-plus-grande-crainte-des-navetteurs/article-normal-151983.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/
Le comportement des autres automobilistes, la plus grande crainte des navetteurs

Plusieurs facteurs causent une augmentation du stress chez les navetteurs. Pour 58% d'entres eux, le comportement dangereux des autres automobilistes serait la première cause de stress durant le trajet. L'agressivité au volant (42%) arrive en deuxième position et les retards des transports en commun ou l'annulation des trains (29%) sont sur la troisième marche du podium.

L'enquête, réalisée par Regus, leader mondial de la mise à disposition de solutions innovantes d'espaces de travail, a été conduite en août et septembre 2010 auprès de 10.000 professionnels.

Regus avait déjà mené une enquête en 2009 afin de déterminer la durée moyenne du trajet des Belges entre le domicile et le lieu de travail. Il est en ressorti que la durée moyenne du trajet est de 37 minutes. Si la manière dont se déroule le trajet est la plus importante, la durée de ce dernier n'est pas en reste pour autant : pour 2 Belges sur 5, un temps de trajet trop long est une raison suffisante pour changer d'emploi. Le directeur général de Regus Benelux, Eduard Schaepman, déclare dans un communiqué que "aucun employeur n'a intérêt à ce que ses employés arrivent fatigués et stressés au travail. Ce stress peut avoir une influence négative sur la productivité, la motivation et la satisfaction professionnelle des travailleurs. Travailler dans un endroit plus proche de la maison ou faire le trajet en dehors des heures de pointe est souvent la meilleure manière de diminuer ce stress et de travailler d'une manière à la fois meilleure, plus calme et plus productive".

Le Vif.be

Belgestravailstresstrajetdomicileproductivité