Les francophones se demandent si tout le monde veut aboutir

09/12/10 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

Les partis francophones associés aux discussions institutionnelles disent avoir toujours la volonté politique d'arriver à un accord. Ils se demandent toutefois si chacun est animé de la même volonté.

Les francophones se demandent si tout le monde veut aboutir

© Belga

"J'espère" que c'est le cas sinon "moi je pense qu'on aura un grand problème", a indiqué jeudi matin la présidente du cdH Joëlle Milquet à son arrivée chez le conciliateur Johan Vande Lanotte qui a convoqué les partis francophones pour faire le point.

Joëlle Milquet a souligné que la proposition du crédit d'impôt, qui s'inspire du modèle cdH, permet d'avoir des taux d'imposition séparés pour les Régions. La N-VA est revenue mercredi avec le modèle du split rate strict. Sans vouloir se prononcer sur le contenu, Mme Milquet a dit avoir le sentiment que certains veulent toujours autre chose.

Selon Ecolo, les partis francophones mais aussi "certains" néerlandophones se montrent constructifs. "Je pense que certains partis flamands ont la volonté d'aboutir", a dit le coprésident d'Ecolo Jean-Michel Javaux, faisant écho à la position de son partenaire écologiste flamand, Groen!.

Certains partis se laissent aller à des "stratégies" en évoquant la possibilité d'élections, or il y a "urgence" à traiter les dossiers socio-économiques, a encore dit M. Javaux.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires