© Belga

Les francophones se demandent si tout le monde veut aboutir

Les partis francophones associés aux discussions institutionnelles disent avoir toujours la volonté politique d’arriver à un accord. Ils se demandent toutefois si chacun est animé de la même volonté.

« J’espère » que c’est le cas sinon « moi je pense qu’on aura un grand problème », a indiqué jeudi matin la présidente du cdH Joëlle Milquet à son arrivée chez le conciliateur Johan Vande Lanotte qui a convoqué les partis francophones pour faire le point.

Joëlle Milquet a souligné que la proposition du crédit d’impôt, qui s’inspire du modèle cdH, permet d’avoir des taux d’imposition séparés pour les Régions. La N-VA est revenue mercredi avec le modèle du split rate strict. Sans vouloir se prononcer sur le contenu, Mme Milquet a dit avoir le sentiment que certains veulent toujours autre chose.

Selon Ecolo, les partis francophones mais aussi « certains » néerlandophones se montrent constructifs. « Je pense que certains partis flamands ont la volonté d’aboutir », a dit le coprésident d’Ecolo Jean-Michel Javaux, faisant écho à la position de son partenaire écologiste flamand, Groen!.

Certains partis se laissent aller à des « stratégies » en évoquant la possibilité d’élections, or il y a « urgence » à traiter les dossiers socio-économiques, a encore dit M. Javaux.

Le Vif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content