Range tes icônes !

Comme une étagère en kit, un programme informatique est modulaire. On peut donc l’adapter à ses habitudes de travail sans trop de difficultés

Peu importe le logiciel. S’il tourne sous Windows, un programme comporte une barre d’icônes. Comme les saisons, la chose est immuable. Au fil du temps, c’est même devenu la marque de fabrique de Microsoft, le petit plus qui, d’un clic de souris, permet de lancer une impression ou la copie d’un fichier. Mais, comme pour le reste, l’abondance nuit en tout. Si une dizaine d’icônes facilitent l’utilisation d’un logiciel, une trentaine perturbent plus qu’elles n’aident. Elles mangent, surtout, si on ne les utilise pas, de la surface d’écran. Dès lors, pourquoi ne pas ajuster ces barres d’icônes ?

Que ce soit dans les fenêtres de navigation de Windows ou dans les applications (Word, Outlook, Excel, Explorer, etc.), la procédure est souvent identique. Sous Word, par exemple, on accède à l’option  » Barres d’outils  » par le menu  » Affichage « . Pour gagner en clarté, dans la liste des différentes barres d’icônes, on décochera celles que l’on n’utilise pas, ou peu souvent. Ainsi, à moins de manipuler régulièrement des macros, la barre  » Visual basic  » offre peu d’intérêt à l’utilisateur lambda. Ce premier nettoyage terminé, on poursuivra la rationalisation de l’interface en supprimant, à l’intérieur des barres d’outils, les icônes inutiles.

Pour ce faire, on choisira l’option  » Barres d’outils  » du menu  » Affichage « , puis  » Personnaliser… « . Dans la fenêtre qui s’ouvre alors, l’onglet  » Commandes  » permet de modifier la configuration. Celle-ci s’effectue soit en supprimant, soit en ajoutant des icônes. Pour enlever un petit pictogramme, on le sélectionne dans la barre d’outils, puis, à l’aide d’un glisser-déposer (on clique sur l’icône à l’aide du bouton gauche de la souris et, tout en laissant le bouton enfoncé, on entraîne l’icône dans le mouvement du curseur), on le déplace vers la fenêtre  » Personnaliser « . En procédant de la sorte, il est également possible de modifier l’emplacement d’une icône à l’écran. Ainsi, si l’icône  » Imprimer  » se trouve à gauche de la barre d’outils, rien n’empêche, d’un glisser-déposer, de la placer à droite ou au centre de celle-ci.

Supplément d’icônes

Pour ajouter une icône dans une barre d’outils, on procédera d’abord à sa recherche dans la liste  » Catégories  » de la fenêtre  » Personnaliser « . Cette liste reprend l’ensemble des actions accessibles depuis les différents menus. Si vous souhaitez ajouter une icône  » graphique  » û qui permet d’insérer un graphique dans un texte û, celle-ci se trouve, comme dans le menu éponyme, dans la catégorie  » Insertion « . Après avoir sélectionné la catégorie, l’icône  » graphique  » apparaît dans la partie droite de la fenêtre de dialogue, dans la liste  » Commandes « . Une fois l’icône dénichée, on procédera à son implantation dans la barre d’outils par un glisser-déposer. Comme pour les programmes, on manipulera les barres d’outils des fenêtres de Windows, en passant par l’option  » Barres d’outils  » du menu  » Affichage « . Si certaines versions de Windows utilisent le glisser-déposer, d’autres, comme Windows XP, fonctionnent différemment. Sous XP, la fenêtre  » Personnaliser  » se divise en deux parties : à gauche, la liste des  » Boutons disponibles « , à droite, les  » Boutons de la barre d’outils « . Au milieu des listes se trouvent deux boutons :  » Ajouter  » et  » Supprimer « . Après avoir sélectionné un pictogramme, on l’enlèvera ou, au contraire, on l’annexera à la barre d’outils, à l’aide de ces boutons. Simple.

En manipulant correctement ces suppressions, déplacements ou ajouts d’icônes, on arrive à se tailler un espace de travail à sa mesure, une application dans laquelle ne subsistent plus que les pictogrammes véritablement utiles. l

Vincent Genot

Vincent Genot

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content