© Belga

Reynders reconnaît la défaite du MR

Le président du MR Didier Reynders a reconnu la défaite de sa formation dimanche soir. Pour lui, il y a eu une victoire problématique au Nord, un vainqueur PS au Sud et un recul du MR. Ce sera donc à d’autres qu’aux réformateurs de prendre des initiatives, a-t-il dit.

Didier Reynders est arrivé. Ce n’est pas la foule: une cinquantaine de militants l’attendent mollement dans son QG d’un soir. Il y règne déception et morosité. Le président entame son discours, un discours de défaire. L’homme – seul, ni Louis Michel ni Charles Michel ne sont là- est toutefois applaudi durant plusieurs minutes. Reynders reconnaît sa défaite: « Ce soir, il y a un vrai vainqueur, c’est le PS. Le MR doit accepter son recul. » D’autres devront donc proposer des solutions, « je n’ai pas beaucoup d’autres choses à dire », a ajouté M. Reynders, visiblement déçu.

On attend les collègues du FDF, rassemblés dans un bâtiment situé à une centaine de mètres du QG du MR. Il est prévu qu’ils rejoignent les troupes du MR plus tard dans la soirée. Mais l’amertume est déjà sur plusieurs lèvres: on aurait fait la part trop belle au FDF dans cette campagne. Le discours d’Olivier Maingain aurait repoussé des électeurs.

S.G., avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content