© DR

Laurent Nys a fait le test « Pensez en couleur »: « Malgré les doutes, j’ai cru en ma bonne étoile »

Le directeur général de Mabru, le marché matinal de Bruxelles, ne s’en cache pas. S’il a rarement, voire jamais, eu de raisons de douter dans sa vie personnelle, ce fut bien différent dans sa vie professionnelle.

En collaboration avec la VUB, Le Vif a développé un test en ligne qui permet de visualiser notre schéma de pensée, en forme et en couleur. Chaque semaine, une personnalité se prête à l’exercice. Vous avez également envie de faire le test? Faites-le ici.

Laurent Nys a étudié deux années à l’Ephec. Très vite, toutefois, il a voulu gagner de l’argent… en rachetant, en 2006, le restaurant dans lequel il travaillait lorsqu’il était étudiant, Cap Sablon. Le début d’une grande succession de doutes.

Racheter un restaurant à un peu plus de 20 ans, on comprend pourquoi votre carrière a commencé par un gros doute…

En effet (rire). Ce fut une énorme remise en question car il m’a fallu trouver des fonds, signer un engagement bancaire. Pour un jeune, c’étaient de grosses responsabilités. Ceux qui ont le plus douté, je pense, furent quand même mes parents. Je voyais la crainte dans leurs yeux, même s’ils savaient que je ferais quelque chose de ma vie. Ils avaient peur que je m’endette avec ce resto. J’avais des doutes aussi, évidemment, mais j’ai cru en ma bonne étoile.

Comme à chaque fois que vous avez pris un autre chemin?

Oui. J’aime sortir de ma zone de confort, me lancer dans des choses effrayantes. Que ce soit lorsqu’on m’a proposé de devenir lobbyiste, de travailler pour la Ville de Bruxelles ou de prendre les rênes de Mabru, cela m’a terrifié mais j’ai toujours fini par accepter en me disant « on verra ». Cela ne m’a pas empêché, quelques heures plus tard, de me demander « pourquoi j’ai dit oui? ». (rire)

La crainte vous fait douter?

C’est vrai que la crainte m’amène vers le doute, mais un doute raisonnable. C’est une crainte légitime, pas paralysante. Grâce à elle, j’évite les (mauvaises) surprises. En d’autres mots, quand je suis face à un risque, la crainte me fait douter mais de manière optimale pour me faire prendre la bonne décision. Quoi qu’il en soit, j’avoue que je suis un « risqueur », je fonctionne à l’instinct. J’aurais beaucoup de mal à exercer un boulot sans de bonnes doses de stress.

Laurent Nys a fait le test

Les résultats de Laurent Nys

  • Ouverture d’esprit 84%

Votre esprit pourrait difficilement être plus ouvert. Mais comme disait Richard Dawkins: « Ayons l’esprit ouvert. Mais pas si ouvert que nos cerveaux en tombent. »

  • Empathie 69,75%

« Je ne demande pas à l’homme blessé ce qu’il ressent. Je deviens moi-même l’homme blessé. » (Walt Whitman) Vous pourriez vous tatouer cette phrase. Mais pas en trop grands caractères, tout de même!

  • Curiosité 63,33%

Votre intérêt pour l’innovation est joliment développé. Vous voulez des réponses, vous aimez faire de nouvelles expériences et enrichir vos connaissances. Et surtout, apprendre en vous amusant.

  • Flexibilité 50%

Vous ne changez pas d’avis à tout vent. Avec une saine dose de scepticisme, vous pesez les opinions différentes des vôtres. Votre pensée est flexible, vos actions pas forcément.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content