Tout sur Viktor Orban

Mieux comprendre l'Ibizagate et ses conséquences sur l'extrême droite européenne

Hier a vu le clap de fin de la coalition droite-extrême droite en Autriche. Tous les ministres FPÖ ont été emportés par une sulfureuse vidéo où le leader nationaliste Heinz-Christian Strache était disposé à se compromettre avec la Russie. Récit de ce qui va rentrer dans l'histoire sous le nom d'Ibizagate et qui risque d'ébranler tous les partis d'extrême droite d'Europe.

Hongrie: les électeurs fantômes de Viktor Orban

Le régime de Budapest propose des passeports aux millions de Hongrois de la diaspora résidant en Ukraine, en Slovaquie ou en Serbie. Une opération payante à l'approche des élections européennes du 26 mai ?

Trump accueille le Hongrois Orban, "homme dur" mais "respecté"

Un "homme dur" mais "respecté": Donald Trump a salué lundi l'action controversée du Premier ministre hongrois Viktor Orban, reçu à la Maison Blanche malgré de vives critiques à Washington, tant le dirigeant national-conservateur est accusé de saper la démocratie dans son pays.

Commission européenne : "L'arnaque démocratique du Spitzenkandidat"

Les élections européennes reposent, entend-on, sur le spitzenkandidat. Chaque parti européen présente un candidat. Celui qui obtient le plus de voix en Europe voit son candidat devenir président de la Commission européenne. C'est censé "rendre l'Europe plus démocratique". La réalité a révélé le contraire.

La droite européenne met à l'écart le parti d'Orban

La droite européenne (PPE) a décidé de suspendre temporairement le parti du dirigeant hongrois populiste Viktor Orban, le Fidesz, de ses rangs, a annoncé mercredi le président du PPE, Joseph Daul, dans un tweet. C'est une "mise à l'écart historique".

Entre Macron et Orban, le choix de deux Europe

On reproche souvent aux questions européennes de se solder par un consensus mou. Avec le duel électoral annoncé entre le président français et le premier ministre hongrois, on ne peut plus le dire.

La Hongrie ne "cédera" pas à l'ultimatum de la droite européenne

Budapest n'entend pas "céder" à l'ultimatum fixé par le chef de file de la droite européenne Manfred Weber à Viktor Orban pour qu'il amende ses positions nationalistes s'il veut éviter une exclusion du Parti Populaire européen (PPE), a annoncé mercredi le gouvernement hongrois.

La droite européenne lance la procédure d'exclusion de Orban et son parti

Douze partis membres du Parti Populaire européen (PPE), le premier groupe politique du Parlement européen, ont officiellement demandé "l'exclusion ou la suspension" du Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban et de son parti le Fidesz, qui pourrait être décidée le 20 mars, a annoncé lundi à l'AFP le président du PPE Joseph Daul.

Un départ du cdH du PPE pas à l'ordre du jour... "à ce stade"

C'est bien la question du départ du Premier ministre hongrois Viktor Orban et de son parti le Fidesz du Parti populaire européen (PPE) qui est aujourd'hui à l'ordre du jour, pas celui du cdH, du moins "à ce stade", a réagi lundi le président du parti humaniste, Maxime Prévot.