Tout sur Steven Vandeput

L'évaluation des deux candidats officiellement en lice pour la succession des F-16 - le F-35 américain et l'Eurofighter européen - menée par les autorités belges a fait émerger le premier, a affirmé jeudi le ministère de la Défense pour expliquer le choix du chasseur furtif américain par le gouvernement fédéral.

Le gouvernement devrait se prononcer ce jeudi matin en comité restreint sur les offres présentées dans le cadre du remplacement des F-16, a-t-on appris de bonne source. Sa décision est très attendue et devrait mettre un terme à des mois, voire des années de supputations sur le futur avion de combat de l'armée belge. Dès ce week-end, on indiquait à plusieurs sources que c'est le F-35 du constructeur américain Lockheed Martin qui devrait emporter le marché.

L'opposition parlementaire a qualifié mercredi de "simulacre de démocratie" la tenue d'une réunion conjointe des commissions de la défense et de l'économie consacrée à la présentation par des experts des détails de trois programmes d'achats militaires sur lesquels le gouvernement s'apprête à prendre une décision, dont celui de 34 nouveaux avions de combat.

L'effet N-VA ne faiblit pas et tend à s'ancrer en terrain local. Le parti de Bart De Wever maintient son emprise sur une scène politique flamande gagnée, comme au sud du pays, par une poussée écologiste. Le premier parti de la suédoise peut voir l'avenir avec sérénité.

Le nombre de militaires au sein de la Défense est descendu sous la barre des 25.000 prévus, ressort-il d'une note interne à laquelle la chaîne publique flamande VRT NWS a eu accès. "La situation est catastrophique. Nous avons demandé à plusieurs reprises au ministre de rendre le métier plus attractif. Il n'y a que comme ça qu'on retrouvera la motivation", explique Edwin Lauwereins du SLFP Défense.

Des endroits sensibles comme la base aérienne de Kleine-Brogel, le siège de l'Otan à Evere ou encore les centrales nucléaires de Doel et Tihange sont actuellement toujours visibles de manière détaillées sur les images du site et de l'application Google Maps, qui permettent de se promener virtuellement de par le monde, a annoncé le Nieuwsblad.

La Chambre a récemment approuvé une résolution demandant au gouvernement de veiller à ce que l'armée belge n'utilise pas de robots tueurs dans le cadre de ses opérations. Mais dans le même temps, la Défense a affiché son intérêt pour un robot de combat européen, rapporte mardi De Morgen.