Tout sur radicalisation

Environ 7.000 collaborateurs dans les prisons belges vont recevoir une formation pour reconnaitre et faire face à la radicalisation. A ce jour, seulement une centaine de gardiens de prison, de directeurs et travailleurs psychosociaux ont suivi un formation spécialisée, rapporte De Tijd mardi.

Cinq ministres fédéraux unissent leurs forces dans la lutte contre les prédicateurs de haine en mettant en place notamment une base de données qui doit aider à chasser ou déranger les fauteurs de troubles, ont rapporté mardi Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Une soixantaine de soldats présentant des signes de radicalisation sont surveillés par les renseignements militaires, rapporte vendredi La Libre Belgique, sur base d'une réponse parlementaire écrite du ministre de la Défense, Steven Vandeput (N­VA),

Le jugement rendu mardi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à l'encontre de trente personnes prévenues de terrorisme révèle, selon une information de La Dernière Heure samedi, que Najim Laachraoui s'était radicalisé à l'âge de dix-sept ou dix-huit ans, donc en 2008.

Le Premier ministre Charles Michel proposera au gouvernement de créer un organe de concertation permanent avec les représentants des cultes reconnus et de la laïcité, a-t-il déclaré mercredi après une réunion avec leurs représentants, où tous se sont distanciés du terrorisme, de l'intégrisme, de la radicalisation et des prêcheurs de haine.

Le gouvernement fédéral a débloqué 3,3 millions d'euros afin de financer le salaire de 80 nouveaux imams, rapporte De Standaard jeudi. Cette mesure s'inscrit dans le cadre du plan antiterrorisme de l'exécutif, qui veut notamment promouvoir un "islam intégré".

"Les attentats de Paris, c'est halal ou pas halal ?" Face aux jeunes, les éducateurs de Molenbeek ont fort à faire. Au-delà de son image exécrable, la commune se bat et se débat pour sauver ses enfants du djihadisme. Avec les moyens du bord.

Michaël Privot et Rachid Benzine, les deux islamologues qui avaient imaginé avec l'acteur Ismaël Saidi des vidéos de contextualisation du Coran visant à lutter contre son instrumentalisation, ont annoncé qu'ils renonçaient à mettre en oeuvre le projet.