Tout sur Rachid Madrane

Des parents ont adopté au Maroc des enfants souffrant de troubles médicaux dont ils ne se doutaient pas. Deux couples ont porté plainte. Au-delà de ces cas malheureux, de plus en plus d'enfants adoptés sont "à besoins spécifiques" : plus âgés, en fratrie ou porteurs de handicap. Notre enquête.

La commission des Sports du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mardi un avant-projet de décret visant à mieux lutter contre le dopage parmi les sportifs amateurs, notamment ceux qui fréquentent des salles de fitness où des contrôles pourront être menés à l'avenir.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, les équipes des services d'aide à la Jeunesse (SAJ) et celles de protection de la Jeunesse (SPJ) ont réalisé, en 2017, pas moins de 7.559 prises en charge d'enfants en raison d'une suspicion de maltraitance ou d'une maltraitance avérée, rapporte La Dernière Heure mercredi. "Cela représente 20% des jeunes pris en charge par nos services l'an dernier", confirme le ministre de l'Aide à la jeunesse, Rachid Madrane (PS).

Il y a pile un an, le quotidien flamand Het Laatste Nieuws révélait que trois enfants congolais volés à leurs familles biologiques avaient été adoptés en Belgique. En novembre, le parquet fédéral annonçait un quatrième cas. Le Vif/L'Express est aujourd'hui en mesure d'affirmer qu'il y en a un cinquième. Au moins. Pourquoi personne n'a pu éviter ces drames ? Alors que les signaux d'alerte avaient été lancés.

Pourquoi nos autorités défilent-elles en rangs serrés dans un petit centre québécois relativement dépourvu d'expérience en matière de radicalisation ? Parce qu'il évite de stigmatiser une religion en particulier.

Alda Greoli vs Rachid Madrane : suite, mais pas fin. Souvenez-vous, Lors de la rentrée du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le 30 août dernier, Alda Greoli avait à nouveau refusé l'attribution de 3,8 millions d'euros de subsides à neuf institutions d'aide à la jeunesse, au grand dam de son collègue en charge du dossier, Rachid Madrane.

L'annonce de la présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, de quitter la vie politique active en 2019 a manifestement surpris les ténors bruxellois du parti. Si l'on en croit plusieurs d'entre eux interrogés mercredi, personne n'entend précipiter les choses pour la succession à la présidence de la fédération, Mme Onkelinx ayant donné du temps au débat interne pour préparer l'avenir.

Encore bloqués ! Lors de la rentrée du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le 30 août dernier, Alda Greoli (photo) a à nouveau refusé l'attribution de 3,8 millions d'euros de subsides à neuf institutions d'aide à la jeunesse, au grand dam de son collègue en charge du dossier, Rachid Madrane.

Rachid Madrane est un ministre en suspens, crise politique oblige. Mais les critiques dont il fait l'objet en matière d'aide à la jeunesse ne s'interrompent pas. Beaucoup l'accusent de favoriser les projets socialistes et laïques. Lui affirme remettre de l'ordre.

Le MR attend plus de clarté de la part du cdH. Il redoute la conclusion d'accords de dernière minute au gouvernement wallon qui permettraient aux centristes et aux socialistes de faire passer quelques dossiers malgré la fin annoncée de leur alliance, a-t-on appris lundi à bonnes sources à l'issue de la réunion du Bureau des libéraux.

Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont les travaux ont été suspendus lundi après l'appel du cdH à former des majorités sans le PS dans les entités fédérées, a fixé vendredi les dossiers prioritaires sur lesquels il travaillera dès la semaine du 3 juillet prochain.