Tout sur prison de Lantin

Un seul détenu a réussi à s'échapper d'un établissement pénitentiaire belge l'année dernière, ressort-il des chiffres annuels de la direction générale des établissements pénitentiaires. L'évasion est survenue à Dinant dans la nuit du 21 au 22 juin 2018. Le prisonnier de 28 ans avait alors eu recours à un drap de lit.

Il vient tout juste d'être publié sur son site web: le dernier rapport du Comité anti-torture (CPT) du Conseil de l'Europe pointe d'importants dysfonctionnements persistant dans nos prisons, tout en soulignant quelques améliorations. Etat des lieux.

Parmi les personnes placées en détention provisoire en Belgique en attente de jugement, 7% ne sont pas en prison mais chez elles, équipées d'un bracelet électronique. Le recours à ce système est cependant très variable d'une région à l'autre et en fonction des arrondissements, rapportent la Dernière Heure et les journaux du Persgroep sur base de chiffres fournis par le ministre de la Justice Koen Geens en réponse à une question parlementaire de la députée Sabien Lahaye-Battheu (Open VLD).

L'individu qui s'est évadé dimanche de la prison de Lantin (Juprelle), en région liégeoise, est bien Mustapha Iken. Celui-ci a été condamné pour des faits de grand banditisme. Il pourrait être armé et est considéré comme dangereux, a signalé lundi la police fédérale à travers un avis de recherche.