Tout sur POTUS

Donald Trump pourrait se retrouver dès lundi sous le coup d'une seconde procédure de destitution, un développement sans précédent historique, alors qu'il ne montrait samedi aucun signe de vouloir démissionner ou se mettre en retrait après les violences du 6 janvier au Capitole.

Le réseau social Twitter a décidé de suspendre de façon permanente le compte du président américain Donald Trump (@realDonaldTrump) en raison du risque d'incitation à la violence, a-t-il annoncé dans la nuit de vendredi à samedi. Le président y avait plus de 88 millions d'abonnés.

Twitter remettra le contrôle de @POTUS, le compte présidentiel sur le réseau social, à Joe Biden quand il prêtera serment le jour de l'investiture, même si le président Donald Trump n'a pas admis sa défaite à l'élection présidentielle, ont rapporté vendredi les médias américains.