Tout sur Pas-de-Calais

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a estimé lundi que les Britanniques seraient "les grands perdants" du Brexit, qui n'amputera la richesse nationale de la France que de 0,1 point de pourcentage en 2021.

La taxation des importations américaines d'acier, qui a provoqué un tollé mondial, est un "protectionnisme intelligent" que la France aurait dû mettre en place "depuis bien longtemps", a estimé dimanche Marine Le Pen, la présidente du parti français d'extrême droite Front national (FN).

La prise de pouvoir du fondateur de La République en marche s'est achevée avec la large victoire aux législatives. Face à une majorité confortable mais pas hégémonique, le groupe Les Républicains constituera l'opposition la plus puissante, les extrêmes, la plus forte en gueule.

La majorité des migrants ont quitté Calais depuis le démantèlement de la jungle, le 24 octobre dernier. Pourtant, quelques centaines d'irréductibles sont encore en transit dans la région, ce qui n'est pas du goût des autorités. La répression policière s'intensifie, selon les médias français et le Défenseur des droits français, Jacques Toubon. Presque huit mois après le démantèlement, où en est-on exactement ?

Tous les candidats à l'élection présidentielle française ont glissé leur bulletin dans l'urne. Jean-Luc Mélenchon a été le dernier des 11 prétendants à l'Elysée à accomplir son devoir de citoyen, vers 12h15. Le taux de participation à midi était de 28,54%.

Huit des onze candidats à l'élection présidentielle française ont déjà glissé leur bulletin dans l'urne. Le président François Hollande a lui voté peu après 10h00 à Tulle (Corrèze).

La "Jungle" de Calais, dans le nord de la France, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9.000 personnes, soit 2.000 de plus qu'en juillet, selon deux ONG actives dans le bidonville.