Tout sur Palais de justice

Voilà plus de 30 ans que les échafaudages du Palais de justice de Bruxelles font partie intégrante du paysage. Mais il se peut qu'ils disparaissent bientôt, comme l'assure Mathieu Michel, secrétaire d'État chargé, entre autres, de la Régie des bâtiments, qui en fait une priorité.

Le Centre d'action laïque (CAL) appelle lundi à la mobilisation devant les Palais de justice du pays à l'occasion de la Journée mondiale du droit à l'avortement. Les manifestants sont invités à venir habillés en servante écarlate, habit inspiré du roman éponyme à succès de Margaret Atwood qui raconte l'histoire d'un régime patriarcal où les femmes sont réduites à de l'esclavage sexuel.

L'incendie qui a ravagé le coeur de Paris a bouleversé les Français. Il a également profondément ému les Européens, et parmi eux, les Belges. Accrochés aux titres des journaux, nous suivions, anxieux et impuissants, la progression des flammes en espérant qu'elles ne viennent pas à bout du vaisseau millénaire.

Les travaux aux façades du Palais de justice de Bruxelles devraient s'achever en 2030 et, à cette échéance, l'édifice devrait être libéré de ses ancestraux et célèbres échafaudages, a indiqué le ministre en charge de la Régie des bâtiments, Jan Jambon, en commission de la Chambre, en réponse à Karine Lalieux (PS).

Un nouveau rassemblement est prévu mercredi après-midi devant le palais de Justice à Bruxelles, pour protester contre le décès de la petite Mawda la semaine dernière. De 17h30 à 19h30, la Coordination Semira Adamu convie les manifestants à apporter un vêtement d'enfant qu'ils pendront à une corde à linge "en signe de deuil et de protestation".

Le parquet de Bruxelles a refusé vendredi de commenter la comparution devant la chambre du conseil de Carles Puigdemont, le président déchu du gouvernement catalan, et de ses quatre ex-ministres.

Le président du tribunal de première instance de Bruxelles, Luc Hennart, a fait fermer certains locaux du Palais de justice de Bruxelles en raison de la présence de champignons et de moisissures, a-t-il indiqué jeudi à l'agence Belga, confirmant une information des journaux L'Echo et De Tijd.

Me Marc Uyttendaele, le conseil de la magistrate Karin Gerard, contacté par l'agence Belga jeudi, a tenu à rectifier les informations parues dans la presse jeudi matin concernant sa cliente. Karin Gerard, juge à la cour d'appel de Bruxelles, n'est pas renvoyée devant une autre cour d'appel mais c'est bien une autre cour d'appel qui a été désignée pour mener une instruction la concernant. Par ailleurs, il ne s'agit pas de la cour d'appel de Liège mais bien de celle de Mons.