Tout sur marée noire

Il y a un peu plus de cinq ans, la plateforme pétrolière DeepWater Horizon explosait provoquant une marée noire dans le golfe du Mexique. Aujourd'hui BP reçoit la note avec une amende de 20.8 milliards de dollars. Une amende monstrueuse ? Peut-être pas tant que cela.

Le géant pétrolier britannique BP a annoncé jeudi un accord de principe avec la justice américaine prévoyant le versement de 18,7 milliards de dollars pour solder les poursuites intentées par l'État fédéral et cinq États riverains du Golfe du Mexique frappés par la marée noire de 2010.

Ce bateau, de plus de vingt mètres de long, peut aspirer d'immenses nappes de pétrole, et ce même avec une météo difficile. Un progrès conséquent qui le classe parmi les bateaux dépollueurs les plus efficaces.

La justice française a validé mardi définitivement les condamnations pénales prononcées en 2010 dans l'affaire du naufrage du pétrolier Erika en décembre 1999 au large de la Bretagne (ouest), notamment celle de Total qui avait écopé de l'amende maximale soit 375.000 euros.

Le 20 avril 2010, la plateforme Deepwater Horizon explose au large de la Nouvelle-Orléans. Pendant trois mois, le pétrole se déverse dans le Golfe du Mexique. Retour en images sur cette catastrophe environnementale.

L'administration de Barack Obama réclame officiellement des milliards de dollars de dommages et intérêts à la société pétrolière BP et à huit autres sociétés. La justice devra maintenant déterminer les responsabilités, puis le montants des dommages accordés.

Le rapport interne de BP publié mercredi insiste sur un "partage de responsabilités" dans l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizons dans le golfe du Mexique le 20 avril dernier qui est à l'origine de la plus grande catastrophe écologique des Etats-Unis.

Près de 80 % du pétrole provenant de la fuite du puits exploité par BP dans le golfe du Mexique se trouve encore dans l'océan, ont estimé mardi des universitaires américains, remettant en cause une récente évaluation du gouvernement fédéral qui estime que les trois quarts du pétrole auraient été éliminés.

L'opération "static kill" destinée à colmater définitivement le puits de pétrole à l'origine de la marée noire dans le golfe du Mexique a atteint "l'objectif souhaité", a annoncé BP ce mercredi. Il aura donc fallu 106 jours à BP pour trouver une solution à la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. Depuis l'explosion et le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon fin avril, quelques 4,9 millions de barils, soit 780 millions de litres de pétrole se sont échappés du puits.

BP s'apprêtait mardi à boucher définitivement le puits à l'origine de la plus gigantesque marée noire aux Etats-Unis, ce qui devrait lui permettre de se concentrer désormais sur les conséquences écologiques de la catastrophe dans le golfe du Mexique.

Entre 397 et 715 millions de litres de pétrole se seraient écoulés dans la mer depuis le début de la marée noire dans le golfe du Mexique. Seul un quart de ce volume aurait été récupéré par le géant pétrolier BP responsable de la catastrophe. De nombreuses conséquences écologiques se font ressentir. Les chercheurs tentent, entre autres, de sauver les tortues de mer gravement touchées. Près de 500 spécimens ont déjà péri depuis le début de la marée noire.