Tout sur kim jong-il

Un oncle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a justifié sa fuite vers les Etats-Unis avec son épouse il y a près de 20 ans par la "peur" que leur inspirait le régime, et "la cruauté du pouvoir".

La télévision nord-coréenne a diffusé mercredi des images de l'hommage rendu par des dizaines de milliers de Nord-Coréens à Kim Jong-Il, à l'occasion du troisième anniversaire de la mort du dirigeant du régime hermétique.

Le drapeau de l'ONU était en berne mercredi à son quartier général à New York de même qu'à Genève à l'occasion des funérailles du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il, un hommage qui a suscité la critique d'une association.

La succession dynastique en cours à Pyongyang peut provoquer des surprises. Mais le pays est moins isolé qu'on le croit, explique Narushige Michishita, spécialiste au Japon des questions de sécurité dans la péninsule.

Après la disparition de Kim Jong-il, son fils Kim Jong-un va prendre la relève à la tête du régime de Pyongyang. Retour en images sur plusieurs décennies du "règne" fondé par Kim il-sung en 1948. Marie Simon

Décédé ce samedi, il régnait sur la Corée du Nord depuis 1997. Amateur de bonne chère et de jolies filles, il laisse un pays exsangue et complètement isolé sur la scène diplomatique. Portrait.

En Corée du Nord, le métier de pleureuse semble un boulot d'avenir. Nombreux sont, en tout cas, les Coréens à le pratiquer à l'occasion du décès de Kim Jong-Il.

Kim Jong-Il, dont la santé était chancelante, est décédé samedi à l'âge de 69 ou 70 ans. Son plus jeune fils, Kim Jong-Un, a été désigné officiellement par la Corée du Nord comme son "grand successeur".