Tout sur Jan Jambon

Peter De Roover: "Je ne me tairai pas et Bart le sait"

Peter De Roover, promu chef de groupe N-VA à la Chambre, est un mégaphone du Mouvement flamand. La N-VA l'avait invité en juin 2014 dans l'espoir de rassurer les électeurs nationalistes flamands et de les tenir éloignés du Vlaams Belang.

Jan Jambon a demandé à la Régie des bâtiments de mener une enquête

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a demandé à la Régie des bâtiments de mener une enquête après qu'il est apparu que des plans de prisons et de bâtiments européens étaient accessibles au grand public sur son site internet. La Régie a également démarré une enquête de son propre chef.

Jambon voudrait récolter les données de tous les voyageurs

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon élabore en ce moment, avec les autres cabinets concernés, un projet de loi visant à exploiter les données des voyageurs (Passenger Name Records - PNR). Le projet de loi, qui devrait être présenté "dans les prochaines semaines" selon son cabinet, concernera tous les moyens de transport, à la différence du projet européen de PNR, qui ne vise que l'avion.

Le suspect était connu, mais pas "suivi 24 heures sur 24"

L'homme lourdement armé qui a été maîtrisé vendredi dans un train Thalys effectuant la liaison entre Amsterdam et Paris était suivi par les services de renseignement belges, mais pas "pris en filature 24 heures sur 24", a déclaré le ministre fédéral de l'Intérieur Jan Jambon lundi matin lors de l'émission De Ochtend sur Radio 1.

Une force pour lutter contre le trafic d'êtres humains

Le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) a mis sur pied une task force destinée à lutter contre les trafiquants d'êtres humains, a-t-il expliqué samedi lors du journal de la mi-journée sur VTM.

Des caméras pour traquer l'immigration clandestine à Nieuport

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) souhaite rétablir au plus vite le système de caméras de surveillance du port de plaisance de Nieuport afin d'éviter que la station balnéaire ne devienne une plaque tournante de l'immigration clandestine à destination de l'Angleterre, lit-on mercredi dans De Standaard, Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

4 millions d'euros supplémentaires pour la sécurité de la communauté juive

Le gouvernement fédéral débloque 4 millions d'euros pour des "mesures techniques de sécurité" dans les quartiers et institutions juifs à Bruxelles et Anvers. Les moyens pourront aller au placement de caméras de surveillance, de portes sécurisées et d'autres systèmes, a annoncé le ministre de l'Intérieur Jan Jambon dans l'émission De Zevende Dag sur la VRT.

Jan Jambon: "L'indépendance de la Flandre reste mon objectif"

Même s'il semble toujours étrange de voir un flamingant à ce poste, le vice-premier ministre Jan Jambon (N-VA) se sent comme un poisson dans l'eau au ministère de l'Intérieur et à la Sécurité, un des portefeuilles les plus chargés du gouvernement fédéral. "L'indépendance de la Flandre reste mon objectif" dit-il dans l'hebdomadaire De Zondag.

Jambon se concerte avec les bourgmestres sur les bandes de motards

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, examine la possibilité de rendre punissable l'appartenance à une bande criminelle de motards, a-t-il indiqué mercredi, à l'issue d'une réunion avec les bourgmestres des communes limitrophes des Pays Bas qui sont confrontées aux agissements de ces bandes.

La guerre couve entre gangs de motards

"Compte tenu de la situation actuelle aux Pays­Bas, nous n'excluons pas qu'une confrontation grave puisse avoir lieu dans un proche avenir" entre bandes de motards, estime Jan Jambon.

Jan Jambon et le chantage communautaire

Quand le vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon est invité à partager un "regard sur l'actualité" au Cercle de Wallonie, le nationalisme reprend le pas sur le socio-économique. Avec une confidence percutante : "Les transferts Nord-Sud ? Ça nous aide juste pour le marketing.

La phrase de Jan Jambon qui fâche les nationalistes flamands

"Les transferts Nord-Sud, ça nous aide juste pour le marketing. Mais en fait, ça ne nous intéresse pas." Dans son numéro du 7 mai, Le Vif/L'Express relayait cette confidence de Jan Jambon, vice-Premier ministre N-VA, lors d'une conférence au Cercle de Wallonie à Namur. Des propos qui suscitent la controverse dans le milieu nationaliste flamand.