Tout sur De Standaard

Une large analyse sanguine démontre pour la première fois que la vaste majorité des Belges sont vulnérables face au coronavirus Covid-19. Il y a trois semaines, seuls 3% de la population présentaient les anticorps contre le virus, selon une étude des épidémiologistes Pierre Van Damme et Heidi Theeten (UAntwerpen), citée dans De Standaard et Het Nieuwsblad jeudi.

En raison de l'apparition du nouveau coronavirus, moins de personnes sont consciemment incarcérées en prison en Belgique. Le nombre de détenus a ainsi baissé de 10% en un mois, pour s'établir à 9.870, écrit jeudi De Standaard. Et ce nombre devrait probablement encore diminuer. Avec 9.500 places disponibles, les prisons belges sont cependant toujours surpeuplées.

Un club anversois de division 2, FC Duffel, a écopé d'une amende fiscale monstre pour ne pas s'être acquitté de la TVA sur les tickets boissons gratuits. Pas moins de 85 autres clubs sportifs sont dans une situation similaire, mettent en lumière lundi De Standaard et Het Nieuwsblad.

Dans un arrêt rendu le 14 janvier, la Cour de Cassation a déclaré que le procureur n'avait pas à prouver qu'un conducteur a effectivement utilisé un GSM pour pouvoir lui infliger une amende, rapporte lundi le journal De Standaard. Une décision qui confirme donc qu'il est interdit de tenir un GSM en main lorsqu'on conduit, même si on ne téléphone pas.

Les parcs éoliens offshore belges ont connu une année record en 2019, produisant 37% d'énergie supplémentaire par rapport à 2018, écrivent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad. Cette année s'annonce encore meilleure.

Il n'y a aucune condition médicale pour laquelle des produits à base de cannabis peuvent être systématiquement recommandés, selon l'expertise du Centre belge d'information pharmacothérapeutique (CBIP) évoquée dans De Standaard lundi. "L'argumentaire est trop faible pour un remboursement", estime aussi le CBIP.

Vias souhaite augmenter les chances de pincer les conducteurs ivres en privatisant les contrôles de vitesse, rapportent lundi De Standaard et Gazet van Antwerpen. "Les agents auraient ainsi les mains libres pour mener des contrôles d'alcoolémie", souligne l'institut.