Tout sur cessez le feu

Les Etats-Unis se sont félicités vendredi que le cessez-le-feu en Syrie soit "en général" respecté deux semaines après son entrée en vigueur, tout en condamnant des "violations" de cette trêve par l'armée syrienne contre l'opposition.

Les armes se sont tues dans la majorité des principales villes de Syrie samedi, au premier jour de l'entrée en vigueur d'une trêve d'une ampleur sans précédent depuis le début de la guerre entre régime et rebelles.

Des groupes islamistes et forces prorégime en Syrie se sont entendus mardi pour un cessez-le-feu de 48 heures dans plusieurs villes disputées du nord-ouest du pays et le long de la frontière libanaise, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La trêve humanitaire au Yémen est entrée en vigueur mardi à 20H00 GMT (22H00 HB), après sept semaines de raids aériens et de combats meurtriers, a annoncé le porte-parole de la coalition engagée dans une campagne aérienne contre les rebelles Houthis soutenus par l'Iran.

Le cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine conclu la semaine dernière à Minsk "n'est pas respecté", a déploré mercredi le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, qui a appelé la Russie à "retirer toutes ses forces" de cette région.

Les rebelles prorusses sont entrés mardi dans la ville stratégique de Debaltseve (est de l'Ukraine) où des combats acharnés ont éclaté dans les rues, une dégradation de la situation survenue malgré la nouvelle trêve et un round de négociations téléphoniques au plus haut niveau.

Il n'est pas question pour l'armée ukrainienne de commencer lundi comme prévu le retrait de ses armes lourdes de la ligne de front dans l'est de l'Ukraine, les rebelles prorusses continuant leurs attaques, a déclaré à l'AFP un porte-parole militaire ukrainien. Au moins cinq soldats ukrainiens ont été tués dans l'est depuis le début de la trêve.

Un homme et une femme ont été tués samedi par des tirs d'obus tombés au centre de Donetsk, place-forte des rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine, selon un journaliste de l'AFP sur place. Les obus sont tombés à proximité de la résidence du dirigeant de la république séparatiste de Donetsk Alexandre Zakhartchenko.

La nuit a été calme dans les principales villes de l'est de l'Ukraine après l'entrée en vigueur vendredi soir d'un cessez-le-feu conclu entre Kiev et les rebelles prorusses, ont rapporté des journalistes de l'AFP samedi matin.