Le Belge ne choisit plus les voitures les moins polluantes

Le Belge ne choisit plus les voitures les moins polluantes

La suppression des primes fédérales pour les voitures écologiques fin 2011 ne pousse plus le Belge à se tourner automatiquement vers les voitures les moins polluantes, écrit ce dimanche le journal De Zondag. En outre, les émissions moyennes de CO2 ont augmenté pour la première fois depuis plusieurs années, passant de 123 grammes par kilomètre en 2011 à 131,2 grammes.