Sharia4Belgium ne désarme pas

Sharia4Belgium ne désarme pas

A l'heure de l'arrestation, le 23 novembre dernier à Anvers, de onze personnes d'origine marocaine et tchétchène (ou daguestanaise) suspectes de recrutement jihadiste et d'exfiltration de candidats kamikazes, le parquet fédéral belge avait fait état de liens nets entre certaines d'entre elles et le groupe Sharia4Belgium.