Art et provoc : nécessité, marketing ou mauvais goût ?

Art et provoc : nécessité, marketing ou mauvais goût ?

L'art contemporain peut-il être encore subversif et espérer faire évoluer les mentalités ? Ou en est-il réduit à propager un vain marketing de la provocation ? Vaste question qui mérite d'être posée au moment où le sulfureux Andres Serrano s'expose à Bruxelles.


Andres Serrano : "Je pense que j'ai ma place au Vatican aujourd'hui"

Andres Serrano : "Je pense que j'ai ma place au Vatican aujourd'hui"

Andres Serrano ne se prétend pas provocateur. Il dit chercher par ses images à bousculer les consciences. Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, à Bruxelles, lui consacrent une grande rétrospective. Avec des oeuvres qui ont fait scandale. Interview.