Syrie: un chef symbole de la rébellion meurt de ses blessures

18/11/13 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Le Vif

(Belga) Le décès lundi du chef charismatique d'un des plus importants groupes rebelles syriens est un coup dur pour la rébellion, qui fait face à une progression des troupes loyales à Bachar al-Assad dans le nord du pays.

Le dirigeant du groupe Liwa al-Tawhid, Abdel Qader Saleh est "tombé en martyr", affirme le mouvement sur sa page Facebook. "Abdel Qader Saleh, connu sous le nom de Hajji Marea, a succombé après avoir été touché jeudi dernier lors d'un raid aérien contre une base de la direction du groupe", a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Il avait été transporté en Turquie et est mort à l'hôpital avant le transfert de sa dépouille en Syrie pour les funérailles", a déclaré à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. L'homme de 33 ans a été "le premier instigateur de manifestations pacifiques dans la province d'Alep, puis le premier assaillant des bastions des gangs d'Assad", dans la deuxième ville du pays, a affirmé dans un communiqué la Coalition de l'opposition syrienne. "Il est devenu un symbole vivant dans les coeurs des Syriens". Le raid aérien mené jeudi par l'armée du régime a également tué Youssef al-Abbas, connu sous le nom d'Abou al-Tayyeb, chef des renseignements du même groupe, et blessé un autre haut responsable du groupe rebelle Abdelaziz Salamé. (Belga)

Nos partenaires