Lettre ouverte d'un Collectif de familles de victimes de mort violente aux parlementaires

04/03/13 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Le Vif

(Belga) Un "Collectif des familles d'enfants assassinés" a écrit lundi une lettre ouverte à quelque 400 parlementaires et ministres, leur demandant notamment de considérer les victimes comme "protagonistes à part entière" de toute procédure judiciaire.

Cette lettre ouverte demande notamment une réforme du Code pénal et de l'exécution des peines axée sur le caractère réparateur pour toutes les parties concernées avec un "même souci d'équité". Le Collectif dit constater un "manque de considération", un "manque d'humanité", et un "manque de respect" à l'égard des victimes. Il a défini neuf priorités qu'il espère voir retenues à l'agenda du législateur, dont certaines font l'objet, à tout le moins partiellement, des travaux parlementaires, comme la révision de la libération conditionnelle. Derrière ce Collectif se trouvent les familles d'une dizaine d'enfants assassinés au cours des vingt dernières années en Belgique, dont Corine Malmendier, et Joe Van Holsbeeck. (MUA)

Nos partenaires