Elections : Linkebeek a envoyé les convocations dans la langue de ses administrés

10/05/14 à 09:30 - Mise à jour à 09:30

Source: Le Vif

La commune à facilités de Linkebeek, en périphérie bruxelloise, a envoyé les convocations électorales pour les scrutins du 25 mai dans la langue de ses administrés, en dépit de l'annulation de la décision du conseil communal par le ministre flamand des Affaires intérieures, Geert Bourgeois, a indiqué vendredi le bourgmestre Damien Thiéry (MR).

Elections : Linkebeek a envoyé les convocations dans la langue de ses administrés

© Image Globe

M. Bourgeois a pris sa décision mardi midi. A ce moment, les convocations avaient déjà été envoyées, a expliqué M. Thiéry (MR).
La décision du conseil communal date de lundi soir et a été exécutée mardi matin par les deux échevins chargés de l'envoi.

"En ce qui me concerne, l'affaire est close", a ajouté le bourgmestre - non nommé, pour avoir déjà pratiqué de la sorte dans le passé, s'attirant les foudres de M. Bourgeois.

Il a assuré avoir agi en conformité avec la loi fédérale du 18 juin 1966.
M. Bourgeois a pour sa part basé sa décision d'annulation sur la circulaire interprétative de l'ex-ministre sp.a Leo Peeters qui impose l'envoi systématique de tous les documents administratifs d'abord en néerlandais pour les habitants des six communes à facilités, avec la possibilité pour les francophones de demander le document en français.

M. Bourgeois a également annulé une décision similaire prise par le conseil communal de Rhode-Saint-Genèse. Mais là, aucune convocation n'a encore été envoyée.

"Je discute avec toutes les parties concernées pour trouver une solution", a assuré le bourgmestre, Pierre Rolin (IC-GB).

En savoir plus sur:

Nos partenaires