Des flamingants marchent à Enghien

28/03/11 à 08:30 - Mise à jour à 08:30

Source: Le Vif

Le mouvement nationaliste flamand, le Voorpost, ont manifesté dimanche matin dans plusieurs communes du Hainaut occidental dont il estime qu'elles ont été "volées" à la Flandre.

Des flamingants marchent à Enghien

© Belga

Partis peu avant midi de Ruysbroek, où leur rassemblement avait été programmé, quelque 200 militants du mouvement nationaliste "Voorpost" ont emprunté en cars l'autoroute A8. Les bus étaient encadrés par des forces de l'ordre venant de la police fédérale. Les cars sont sortis à Enghien et se sont dirigés vers la Grand-place. "Cinq cars se sont stationnés à l'extérieur de la ville et les manifestants se sont rendus à pied à l'hôtel de ville qui était fermé.

L'action n'avait pas été interdite par la bourgmestre d'Enghien, Florine Pary-Mille. Ils se sont retrouvés face à une centaine de militants wallons et l'intervention de la police a été nécessaire pour mettre en place une zone tampon entre les deux groupes.

Aucun incident n'a cependant éclaté malgré une atmosphère assez tendue. Une personne a fait un malaise et a dû être hospitalisée. Fort heureusement, il n'y a pas eu de heurts, rien que des invectives verbales.

Les membres du Voorpost, porteurs de drapeaux arborant le Lion des Flandres, ont scandé des propos anti-wallons.

"Ils sont repartis vers 13h20 dans une direction inconnue", déclarait à 13h30 Florine Pary-Mille.

Les villes "volées" visées sont celles notamment de Mouscron, Comines, Lessines, Enghien, Ellezelles, Mont-de-l'Enclus, Flobecq et Tournai. A Tournai et à Mouscron, des contre-manifestants s'étaient réunis dimanche matin et ont dû être dispersés par la police.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires