© belga

Le sorteur du El Café à Ixelles condamné pour viol a fait appel de sa condamnation

Le Vif

Un ancien sorteur du bar El Café, situé dans le quartier du Cimetière d’Ixelles, a fait appel de sa condamnation pour viol, a indiqué lundi Me Caroline Poiré, avocate de la partie civile, confirmant une information de la RTBF. En juin dernier, le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné l’individu en question à une peine de 50 mois de prison pour viol sur une étudiante âgée de 20 ans, commis en mars 2019.

La victime avait raconté à la police qu’une nuit de mars 2019, vers 04h00, alors qu’elle se trouvait au El Café et que le bar s’apprêtait à fermer, l’un des sorteurs l’a suivie aux toilettes et l’a violée. Elle s’est retrouvée prise au piège, forcée à faire une fellation à son agresseur.

   Elle est ensuite parvenue à sortir et à fuir à pied jusqu’à la gare d’Etterbeek. Un sans-abri l’a vue en pleurs sur un quai et a contacté la police. La jeune femme a alors été accompagnée par des policiers spécialisés dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles. Elle a déposé plainte contre le sorteur et un Set d’Agression Sexuelle (SAS) a été utilisé pour récolter de l’ADN de l’agresseur, ce qui a permis d’identifier formellement ce sorteur.

   Ce dernier a tout d’abord nié les faits puis, confronté aux preuves scientifiques, a expliqué que la relation sexuelle avait bien eu lieu mais que la victime était consentante. Sa version a été jugée non crédible par le tribunal, qui a suivi le réquisitoire du parquet et a prononcé une peine de 50 mois de prison. Il a également condamné le prévenu à verser à la victime des dommages et intérêts d’un montant de 8.500 euros.

Partner Content