La suspension provisoire du nouveau Gaston Lagaffe ordonnée

Le Vif

Le tribunal de première instance de Bruxelles, siégeant en référé, a ordonné, mercredi, la suspension provisoire du dernier album de Gaston Lagaffe imaginé par le canadien Delaf, a indiqué jeudi Me Claude Katz, conseil d’Isabelle Franquin.

Cette dernière, fille du créateur du personnage de bande dessinée Gaston Lagaffe, a intenté une action en justice en vue de faire suspendre la publication du dernier numéro du gaffeur le plus populaire du neuvième art.

Les éditions Dupuis avaient déjà annoncé, le 16 mai dernier, qu’elles interrompaient la prépublication du dernier album de Gaston Lagaffe, dont la conception a été confiée à Delaf (l’auteur canadien Marc Delafontaine), pour succéder au créateur du personnage, André Franquin, décédé en 1997.

En cause, une action en justice introduite par la fille de ce dernier, Isabelle Franquin. Celle-ci s’oppose au projet, compte tenu des dernières volontés de son père, qui avait dit ne pas souhaiter la reprise de son héros par un autre dessinateur après sa disparition.

Plusieurs auteurs et journalistes ayant connu le créateur de Gaston et s’étant entretenu avec lui ont confirmé cette volonté de l’artiste. « Les éditions Dupuis ont spontanément pris la décision de suspendre le lancement du nouvel album afin de permettre un débat serein et objectif, en attendant la décision judiciaire sur le fond […] », avait déclaré la maison d’édition carolo, aujourd’hui aux mains du géant français de l’édition Media-Participations.

Mercredi, le tribunal a rendu cette suspension provisoire de fait valide sur le plan juridique.
Sur le fond, une procédure d’arbitrage est engagée et sera plaidée en août prochain.

Partner Content