Tout sur vieux

Ils sont partout: à astiquer les bureaux, à surveiller la moindre parcelle en construction, à tenir les caisses des supermarchés. Les cheveux grisonnants, mais le pas alerte, des millions de vieux Japonais font durer le "plaisir" après l'âge de la retraite.

Les personnes qui se sentent plus âgées qu'elles ne le sont réellement ont plus de risques que les autres de finir à l'hôpital, selon une étude.

Le CPAS de Namur a présenté lundi en présence du ministre wallon de l'Action sociale, Maxime Prévot, le concept de "Finger Food" mis en place progressivement dans les cinq maisons de repos et de soins du CPAS. Le projet permet aux seniors de retrouver de l'autonomie lors des repas et le plaisir de manger. "L'expérience peut, quand elle est bien menée, donner de très bons résultats", est convaincu Philippe Defeyt, président du CPAS.

Sakarai Momoi, un Japonais considéré comme l'homme le plus âgé au monde par le livre Guinness des records, fête jeudi ses 112 ans. Souriant, il a célébré son anniversaire entouré de sa famille dans la ville de Saitama, rapporte l'agence Kyodo.

Nombreux sont ceux qui ont l'impression que le temps leur glisse entre leurs doigts et que les années filent de plus en plus vite. Des chercheurs ont découvert que cette impression pourrait être due à un effet psychologique, mais aussi physique.

Des travailleurs âgés "chers, moins motivés, physiquement plus faibles donc moins productifs, hermétiques au changement, qui maîtrisent moins rapidement les nouvelles technologies, ne sont pas flexibles, ...". Des travailleurs jeunes perçus comme "ayant un manque d'expérience, paresseux et désinvoltes, arrogants et assez sûrs d'eux, exigeants, recherchant avant tout un équilibre vie professionnelle/vie privée, ambitieux et carriéristes, ...". Les stéréotypes et préjugés ont certes la vie dure mais ils évoluent au fil du temps, sur certains points, de manière positive, révèle jeudi une enquête menée par le Centre pour l'Egalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR).

Notre odeur nous suit toute notre vie, mais elle évolue avec les années. Des chercheurs américains dévoilent dans le magazine Plos One que l'odeur de vieux existe bel et bien. Elle a même une utilité bien précise puisqu'elle nous permet de déterminer l'âge de ceux qui nous entourent .