Tout sur Transport ferroviaire

Le tribunal de police de Bruxelles a condamné mardi la SNCB et Infrabel, qu'il a considéré comme les principaux responsables de la catastrophe ferroviaire de Buizingen, à une amende de 550.000 euros chacun. Quant au conducteur du train L (local), il a estimé qu'il avait également une part de responsabilité, mais plus minime. Il a également décidé que le principe de décumul des responsabilités devait s'appliquer au bénéfice de celui-ci. Le conducteur est ainsi reconnu coupable mais n'est pas condamné pénalement.

Lundi dernier, c'était la rentrée scolaire dans l'enseignement supérieur et ... le début de la Semaine de la mobilité. Mercredi, c'était déjà les premières galères sur le rail. Petit retour d'expérience.

La SNCB ne pense pas que le conducteur du train L a franchi un feu rouge, ont affirmé mercredi matin les avocats de la compagnie de chemin de fer belge devant le tribunal de police de Bruxelles. La SNCB, Infrabel et un conducteur de train sont prévenus pour avoir commis des fautes ayant conduit à la catastrophe ferroviaire de Buizingen, survenue le 15 février 2010.

Le procès de la catastrophe ferroviaire de Buizingen entame sa phase finale ce lundi matin. Six mois après l'audition des experts, les avocats vont prendre la parole pour leurs demandes devant le tribunal de police de Bruxelles, siégeant spécialement dans la salle des audiences solennelles de la cour d'appel de Bruxelles. La SNCB, Infrabel et un conducteur de train sont poursuivis pour d'éventuelles responsabilités dans cet accident qui a causé la mort de 19 personnes, le 15 février 2010.

A l'heure où toutes les forces politiques plaident pour une modification des pratiques de mobilité, la fermeture de lignes est un très mauvais signal. Il est nécessaire, pour la Wallonie, de maintenir les investissements de la SNCB sur les lignes régionales, a souligné lundi le groupe PS du parlement de Wallonie.

A l'issue d'une réunion organisée mardi matin avec Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge, la commune bruxelloise de Watermael-Boitsfort a mis à l'arrêt, avec effet immédiat, le chantier de la loge de signalisation pour le RER, a annoncé mardi Marie-Noëlle Stassart, l'échevine en charge de l'Urbanisme, de l'Aménagement du territoire, des Voiries et de la Mobilité. Infrabel est appelé à prendre contact avec la Région de Bruxelles-Capitale afin de répondre à l'absence de permis d'urbanisme pour la construction de ce local technique.

Les six voies qui font la jonction ferroviaire entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, une portion cruciale du réseau au vu du nombre de lignes passant par la capitale, ont été rouvertes à la circulation des trains mardi matin entre 09h00 et 10h00, selon Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure.

Longue vie au stade Roi Baudouin. Le temple sportif qui devait lui faire mordre la poussière n'est pas près de sortir de terre. Le projet étant mort-né, l'Euro de foot cuvée 2020 snobera donc Bruxelles et la Belgique. Des chantiers en rade, c'est tout aussi moche. Toujours à Bruxelles, le monumental palais de justice, en état de délabrement avancé, devra prendre son mal en patience. Jusque 2030 pour un ravalement de façade, 2040 pour une rénovation complète.