Tout sur Thierry Bodson

Thierry Bodson est depuis la mi-journée officiellement le président du syndicat socialiste FGTB. Unique candidat à la succession de Robert Vertenueil, son nouveau statut a été confirmé lors du comité fédéral du syndicat, qui réunit 400 militants sur l'esplanade administrative près de la place du Congrès à Bruxelles.

La FGTB wallonne a manifesté en fin de matinée devant l'Elysette, le siège du gouvernement wallon à Jambes (Namur), pour reprocher à l'exécutif arc-en-ciel (PS-MR-Ecolo) un manque de concertation sociale, un coup de semonce pour le ministre-président Elio Di Rupo (PS) qui recevait dans la foulée une délégation du syndicat socialiste.

On les croyait intangibles. On les sent de plus en plus vulnérables. Ont-ils été rabotés et si oui, jusqu'où ? Avec quelles conséquences pour les bénéficiaires ? Ne faudrait-il pas leur donner un autre sens pour ne pas les voir disparaître ? Autant de questions au coeur de notre dossier sur l'avenir des acquis sociaux.

La déclaration de politique régionale issue des négociations entre le PS, le MR et Ecolo en vue de la formation des prochains gouvernements en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) "ne reflète pas le vote des citoyens", a estimé jeudi Thierry Bodson, le secrétaire général de l'interrégionale wallonne de la FGTB.

PS, FGTB et Solidaris avaient donné rendez-vous à leurs militants mercredi matin à La Louvière, dans un LouvExpo rouge de monde, pour écouter les discours d'Elio Di Rupo, le président du parti socialiste, de Jean-Pascal Labille, le responsable de Solidaris, de Thierry Bodson, le patron de la FGTB wallonne et de Robert Vertenueil, le président du syndicat, à l'occasion de la fête du 1er mai.

Entre 8.000 et 10.000 personnes, selon le front commun syndical, manifestaient lundi matin dans les rues de Namur afin de protester contre la réforme des aides à la promotion de l'emploi (APE) qui doit être votée cette semaine au Parlement de Wallonie, mais aussi plus généralement contre la commercialisation du secteur non-marchand.