Tout sur Spa

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a exhorté lundi les organisateurs de "La Boum", cet événement festif dont deux précédentes éditions dans le Bois de la Cambre ont dégénéré en affrontements avec la police, à respecter les mesures sanitaires, alors que le collectif L'Abîme a introduit une demande auprès des autorités de la Ville de Bruxelles pour organiser une troisième édition.

Les près de 1.700 personnes qui devaient se voir injecter une dose du vaccin de Johnson & Johnson la semaine prochaine en Wallonie recevront un autre vaccin, annoncent jeudi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, et le délégué général Covid-19 pour la Wallonie, Yvon Englert.

Dès demain/lundi, la Wallonie ouvrira progressivement ses 12 antennes de vaccination de proximité qui viendront s'ajouter aux 40 centres actuellement en place pour atteindre un nombre total de 52 sites déployés dans le courant du mois d'avril, a annoncé dimanche la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Les onze formations politiques qui ont transmis le relevé de leurs dépenses électorales au Tribunal de première instance de Bruxelles - comme la loi les y oblige - ont dépensé en tout 2 895 010,27 euros pour financer la campagne électorale du parti. Les dépenses d'Ecolo n'y sont pas intégrées, ce parti, dont le siège est à Namur, les ayant communiquées au tribunal de première instance namurois.

Les auteurs de la course-poursuite et de la fusillade qui a ont lieu durant la nuit de samedi à dimanche à Tiège ne sont pas connus mais sont activement recherchés par les forces de police, a indiqué en matinée Gilles de Villers de Grandchamps, procureur de division de Verviers. Les policiers qui ont été blessés sont quant à eux hors de danger.

Deux policiers de la zone Vesdre ont été blessés par balle durant la nuit de samedi à dimanche alors qu'ils avaient pris en chasse un véhicule au départ de Dison, ont confirmé plusieurs sources. Les faits se sont produits au niveau du rond-point de Tiège, à Jalhay (province de Liège)

La chambre du conseil de Verviers a confirmé, vendredi, pour une durée d'un mois le mandat d'arrêt à charge d'Yvo T., un Néerlandais de 35 ans, soupçonné d'avoir abattu le 26 août dernier à deux heures du matin Amaury Delrez (38 ans), inspecteur de la zone Fagnes, alors que ce dernier et son collègue étaient en train de contrôler un taxi dans lequel le suspect s'était engouffré après avoir causé des problèmes dans un café du centre de Spa.

A la suite du meurtre d'un policier en exercice dans la nuit de samedi à dimanche à Spa, abattu par un passager d'une voiture qu'il souhaitait contrôler, le SNPS a réagi dimanche et lundi avec émotion, constatant aussi que "quelque chose doit changer" dans l'approche des violences envers les policiers.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Amaury Delrez, un policier de 38 ans, a été abattu alors qu'il contrôlait un véhicule à Spa. Voici ce que l'on sait.

"Nous sommes tristes, atterrés et en colère, mais impuissants", réagit Thierry Belin, secrétaire national du Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) dans les colonnes de La Libre et de la DH, au lendemain du meurtre d'un policier à Spa. "C'est partagé, je crois, par tous les collègues en Belgique."

Le parquet de Liège a annoncé dimanche en début de soirée la suspension de l'audition d'Ivo T., un Néerlandais d'une trentaine d'années suspecté d'avoir abattu dimanche vers 2h du matin un policier de Spa. L'audition "ne reprendra que lundi en fin de matinée. Elle n'a actuellement pas permis de faire la lumière sur les faits survenus avenue Reine Astrid", a précisé le parquet qui communiquera davantage lundi après-midi.